African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Catherine HAMLIN

Catherine HAMLIN

Son site Internet : http://www.hamlinfistula.org.au/
Catherine HAMLIN
Date de naissance : 24/01/1924 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Dr Catherine Hamlin née le 24 janvier 1924 est une obstétricienne et gynécologue Australienne. Elle reçoit un prix Right Livelihood 2009 pour les 50 années qu'elle a passées à aider les femmes souffrant de fistule obstétricale. Right Livelihood award ou "Prix Nobel alternatif" en français (récompense les personnes ou associations qui travaillent et recherchent des solutions pratiques et exemplaires pour les défis les plus urgents de notre monde actuel. Un jury décide des prix parmi des thèmes tels que la protection de l'environnement, les droits de l'homme, le développement durable, la santé, l'éducation, la paix.)

 Beaucoup de jeunes filles de moins de 12 ans, encore des enfants, sont mariées de force en Ethiopie. Petits corps encore graciles, enceintes, elles essaient vainement d'accoucher, pendant plusieurs jours. À force de pousser, elles déchirent leurs vessies, et ne peuvent finalement évacuer leur bébé que quand il est mort. Elles laisseront désormais derrière elles des traînées d'urine, et elles sentent tellement mauvais qu'on les met à l'écart, même dans leur propre famille. Elles souffrent de fistule obstétrique. 

Catherine Hamlin, dans son hôpital, soigne gratuitement ces infortunées depuis plus de 50 ans, et les opère en recousant les plaies pour qu'elles puissent vivre enfin décemment..À Addis Abeba, les gens disent qu'elle est une sainte.

Elle  fonde avec son mari Réginald Hamlin en 1974 l'hôpital Fistula d'Addis-Abeba,: un établissement pionnier dans le traitement des fistules: des lésions affectant les femmes à la suite d'accouchements. L'hôpital fournit annuellement des soins gratuits à plus de 1 200 femmes et en a soigné plus de 25 000. L'hôpital est aussi devenu une référence en matière d'enseignement pour des chirurgiens du monde entier.

La fistule obstétricale, l’Organisation mondiale de la santé estime qu’il y en a près de 9000 nouveaux cas par an en Éthiopie. « C’est un phénomène qui apparaît lorsque le travail dure plus d’un ou deux jours, explique le docteur Catherine Hamlin, fondatrice de l’hôpital. Le crâne du bébé comprime les tissus contre les os du bassin de la mère. Le sang ne circule plus. Les tissus se nécrosent, et un trou se forme entre l’utérus et la vessie, ou le rectum. La femme devient totalement incontinente. Son urine ou ses selles s’écoulent sans cesse par son vagin. »
Une pathologie qui a disparu en Occident à la fin du XIXe siècle

En Éthiopie, une femme atteinte de fistule est vite mise à l’écart de la communauté. Rejetée par son mari, elle revient en général dans sa famille, à la charge de ses parents, et renonce à travailler. La plupart des femmes que traite le Fistula Hospital ont à peine 20 ans. Parfois moins.

C’est en 1959 que Catherine Hamlin est arrivée en Éthiopie avec son mari, Reginald. Jeune couple de gynécologues australiens, ils sont invités par le gouvernement à venir enseigner leur discipline à l’université d’Addis-Abeba, alors que le pays manque de médecins.

« Rapidement, on nous a présenté un cas de fistule obstétricale. C’était la première fois qu’on en voyait une. C’est une pathologie qui a disparu en Occident à la fin du XIXe siècle. On l’a opérée. Et puis, une autre femme est venue. Et encore une autre. En 1974, on a fini par ouvrir un hôpital spécialisé, qui fonctionne grâce aux dons. »

Les femmes ont souvent des pathologies associées

Aujourd’hui veuve et âgée , Catherine opère toujours. Chaque jour. La plupart des femmes concernées vivent à la campagne, là où leur grossesse ne peut être bien suivie. Elle a donc créé cinq centres en province, qui opèrent au total 3 000 patientes par an, avec un taux de succès supérieur à 90%.

« La réussite de l’opération dépend beaucoup de la taille de l’orifice formée par la nécrose, explique-t-elle. Parfois, il est de la taille d’une tête d’épingle. Parfois, bien plus grand, et là, l’opération est vraiment difficile. »

 



Vidéos


Catherine Hamlin : guérir la fistule obstétrique



Catherine Hamlin : femme de coeur


Dernière mise à jour le 14/07/2015









Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video