African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Alison DES FORGES

Alison DES FORGES

Alison DES FORGES
Date de naissance : 20/08/1942 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Alison Des Forges (née le 20 Août 1942- décédée le 12 Février 2009), était une historienne américaine et militante des droits de l'homme, spécialiste de la région des Grands Lacs d'Afrique et, tout particulièrement, du génocide rwandais, a disparu avec tous les passagers de l'appareil qui la ramenait chez elle, à Buffalo, aux Etats-Unis, le 12 février 2009. Elle avait 66 ans. Elle rentrait d'Europe où elle s'était de nouveau employée à tenir informés des responsables politiques sur la situation au Rwanda et dans les Grands Lacs.Elle était universitaire, chercheuse, enquêtrice principale de Human Rights Watch pour l'afrique.

"Elle a été parmi les premières à mettre en lumière les tensions ethniques qui ont conduit au génocide rwandais. Lorsque celui-ci a éclaté sous le regard d'un monde passif, Alison a fait tout ce qu'il était humainement possible de faire pour sauver des gens. Puis elle a rédigé l'ouvrage de référence sur ce génocide. Personne n'en savait plus à ce sujet, et personne n'a tant œuvré pour rassembler des preuves afin de faire traduire ses responsables en justice. » a déclaré Kenneth Roth Directeur exécutif de Human Rights Watch.

Alison Des Forges est née à Schenectady dans l'Etat de New York en 1942. Etudiante, elle a commencé à travailler sur le Rwanda, puis a dédié sa vie et son travail à comprendre ce pays, à faire connaître les abus dont son peuple était victime et à aider à rectifier cette situation. Elle était particulièrement réputée pour son récit du génocide, « Aucun témoin ne doit survivre » (« Leave None to Tell the Story », qui lui a valu le prix MacArthur en 1999. Elle a été entendue comme experte dans onze procès de personnes poursuivies pour génocide devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda, trois procès en Belgique, ainsi que d'autres procès en Suisse, aux Pays-Bas et au Canada. Elle a aussi fourni des documents et son appui dans des procédures judiciaires devant quatre autres juridictions nationales, notamment aux Etats-Unis.

Historienne de formation, Alison Des Forges a fait sa thèse de doctorat sur le Rwanda et a passé l'essentiel de sa vie à travailler sur la région des Grands Lacs, malgré un court séjour en Chine avec son mari, Roger, professeur d'histoire et expert sur la Chine à l'université de Buffalo dans l'Etat de New York.

Après l'obtention d'une licence en histoire à l'université de Radcliffe en 1964, Alison Des Forges a décroché son doctorat à l'université de Yale en 1972. Elle a débuté comme bénévole à Human Rights Watch, mais a rapidement travaillé à plein-temps sur le Rwanda, en essayant d'attirer l'attention sur le génocide qu'elle craignait de voir éclater. Finalement, Kenneth Roth a dû insister pour qu'elle accepte un salaire.

Alison Des Forges a ensuite co-présidé une commission internationale qui observait de près l'augmentation de la violence ethnique dans la région, et a publié un rapport sur ce sujet plusieurs mois avant le génocide. Lorsque les violences ont éclaté, elle a réussi à convaincre des diplomates en poste à Kigali de protéger plusieurs Rwandais, notamment l'une des militantes des droits humains les plus en vue, Mme Monique Mujawamariya qui a rédigé un témoignage émouvant à ce sujet.

En tant que conseillère senior au sein de la division Afrique de Human Rights Watch depuis le début des années 1990, Alison Des Forges supervisait tous les travaux de recherche sur la région des Grands Lacs, prodiguant également de précieux conseils à ses collègues travaillant sur d'autres régions africaines. Elle a aussi collaboré étroitement avec le programme Justice internationale de Human Rights Watch en raison de son implication personnelle dans le Tribunal pénal international pour le Rwanda.

Récemment, Alison Des Forges a travaillé sur un rapport de Human Rights Watch concernant les tueries dans l'Est de la République démocratique du Congo.

 

 

 



Dernière mise à jour le 23/02/2009









Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video