African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Jean-Michel BASQUIAT

Jean-Michel BASQUIAT

Son site Internet : http://basquiat.com
Date de naissance : 22/12/1960 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Jean-Michel Basquiat - vidéo-  né le 22 Décembre 1960 et décédé  le 12 Août 1988 ,était un artiste peintre Américain d'origine Haïtienne et Portoricaine.Il  connaît une carrière explosive, consume sa vie et meurt prématurément  d'une overdose à l'âge de 27 ans. Peintre important des années 80 et figure emblématique de la figuration libre, Jean-Michel Basquiat a tout pour devenir un mythe : premier artiste noir américain à bénéficier d'une reconnaissance internationale, il connaît une carrière fulgurante,

 

Sa mère portoricaine l'emmène régulièrement visiter le MOMA, Museum of Modern Art, et encourage les penchants de son fils pour l'art. Son père est d'origine haïtienne. En 1968, Basquiat est victime d’un accident de voiture, alors qu’il joue dans la rue. Pendant son hospitalisation, sa mère lui offre un manuel d’anatomie « Gray’s anatomy », qui aura par la suite une influence majeure sur son travail.Ce qui lui laissera un profond traumatisme. La mort est omniprésente dans son oeuvre ( des têtes de morts, des flammes, des totems vaudous...), comme un présage.

Basquiat se fait connaître dans le milieu de l'underground par ses graffitis et ses tags (à la fois humoristiques et énigmatiques), sur les murs de Soho et du métro new-yorkais, qu'il signe sous le pseudonyme SAMO (Same Old Shit).Pendant quelque temps, il joue de la clarinette et du synthétiseur dans le groupe "Gray", qu’il a fondé avec Michael Holman, Shannon Dawson et Vincent Gallo. C’est de cette époque que datent ses liens avec les réalisateurs, les musiciens et les artistes qui fréquentent les boîtes de nuit à la mode de Manhattan Downtown,

Andy Warhol lui achète quelques travaux, des cartes postales, des portes ou fenêtres que Basquiat a utilisées comme supports à sa peinture et avec lui, d'importantes galeries new-yorkaises s'intéressent à son travail. Il peut alors passer de la rue à l'atelier et très vite, le succès commercial lui remplit les poches d'autant de dollars que son esprit et son cœur sont remplis d'idées noires.

 

Son style est très original, nerveux, violent et énergique, dans ses peintures on sent également les inspirations de ses origines haïtiennes et portoricaines. Peintre-poète, il réalise de vastes collages où les images, les signes, les poèmes et les mots-concepts peuplent ses tableaux. Sur la toile ("préparée" par endroits par l'application de photocopies en couleurs), mais aussi sur des supports moins traditionnels arrachés à l'espace urbain (des barrières), s'inscrivent des figures sombres et grotesques, des mots ou des formules, des signes plus ou moins déchiffrables, entrecoupés de couleurs stridentes. Des citations extraites des médias s'y laissent lire, de même çà et là apparaissent des fragments autobiographiques (la couronne de Samo) et des éléments empruntés au culte vaudou (affirmation de sa "négritude").

Les graffitis de Jean Michel Basquiat expriment la révolte constitutive d'une identité et d'une culture multi-ethnique, il peint l'histoire du peuple noir, le jazz et les jazzmen qu'il vénère. Il dénonce tous les symboles de la société de consommation américaine, la pauvreté urbaine et la médiatisation exacerbée. Il peint aussi des éléments tirés de sa vie dans la rue (des voitures, bâtiments, policiers, des jeux d'enfants, des graffitis...). La question du racisme le hante depuis son plus jeune âge. Une majorité de ses toiles évoque la difficulté d'être noir. Sa créolité qu'il porte en lui trouve difficilement sa place dans un monde à majorité de blanc.

Le 22 février 1987 , son cher ami Andy Warhol, âgé de cinquante-huit ans, décède des suites d’une opération de la vésicule biliaire. Basquiat est anéanti par la mort de son ami.  Une année plus tard Jean Michel Basquiat meurt le 12 Août 1988 d'une overdose (mélange d'héroïne et de cocaïne).

C'était un artiste prolifique qui réalisa plus de mille toiles et presque autant de dessins et qui malgré cela, était rongé par le doute et le manque de confiance en lui. Basquiat était un artiste génial, rebelle, un météore qui qui n’en a pas fini de laisser des traces dans l’histoire de l’art.

 

"Je ne pense pas à l’art quand je travaille. J’essaie de penser à la vie. ”

 

 

 

 



Vidéos


Un Peintre par excellence


Dernière mise à jour le 17/04/2011









Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video