African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Sello DUIKER

Afrique du Sud > Littérature : Sello DUIKER



Date de naissance : 13/04/1974 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Kabello Sello Duiker né le 13 Avril 1974 - décédé le 19 Janvier 2005, était un jeune et talentueux écrivain Sud Africain. Au moment de sa mort  en 2005, Sello Duiker était considéré comme l'un des écrivains les plus prometteurs de la nouvelle génération sud africaine.Il s'est donné la mort par pendaison en Janvier 2005. Il avait auparavant arrêté de prendre des antidépresseurs qu'il ressentait comme une barrière à son élan créatif et sa joie de vivre.

 

K. Sello Duiker, lui, était un gamin de la ville. Elevé à Soweto par des parents de la classe moyenne qui avaient fait des études universitaires, il a été envoyé à l’école primaire hors de la township dans les années 1980. Il fut par la suite l’un des premiers étudiants noirs à fréquenter un lycée privé progressiste essentiellement réservé à une élite blanche, la Redhill School, mais son parcours n’a pas été sans embûches. Duiker a beaucoup travaillé sur le thème de la sexualité. Son premier roman, Thirteen Cents éd. D. Philip Publisher, 2000,  met en scène un garçon qui se prostitue à de riches hommes blancs du Cap. Paru en 2001, son deuxième roman, plus ambitieux et remarquablement mené, The Quiet Violence of Dreams [La violence tranquille des rêves, éd. Kwela Books, non traduit en français], raconte l’histoire de Tshepo, un jeune étudiant noir qui se retrouve en hôpital psychiatrique, où on lui diagnostique une “psychose induite par le cannabis” et qui est incapable de trouver une cohérence à sa vie, son agitation intérieure reflétant une plus vaste confusion sociétale. Il finit par sombrer dans la prostitution. Le roman examine la façon dont les Blancs et les Noirs se retrouvent à travers la culture consumériste. Il y aborde la question de la sexualité mâle et de sa propre homosexualité.

Durant sa courte vie, Duiker fut une étoile montante, consacré comme porte-parole de sa génération insatisfaite. “A 28 ans à peine, il avait  déjà publié deux romans et préparait  le troisième”, s’extasiait en 2002 le Sunday Times. “Et, jour après jour, sa voix se fait de mieux en mieux entendre.” (Le troisième roman de Duiker, The Hidden Star [L’étoile cachée, éd. Umuzi,  une sorte de conte folklorique, a été publié de façon posthume au printemps 2006.) Malgré le combat notoire que menait Duiker contre sa maladie mentale, son suicide a fini par être perçu comme le résultat de pressions accumulées.



Dernière mise à jour le 12/04/2010


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video