African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Denis MUKWEGE

Congo-Kinshasa > Science : Denis MUKWEGE

Denis MUKWEGE Denis MUKWEGE
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 01/03/1955 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Dr Denis Mukwege ou "l'homme qui répare les femmes" (né le 1er Mars 1955), est un gynécologue Congolais réputé et reconnu pour son action humanitaire en République Démocratique du Congo ou il dirige l'hôpital Panzi à Bukavu.

Le prix Olaf Palme 2008 lui a  été décerné.En 2009, il a obtenu le prix français des droits de l'homme, il a aussi été fait chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur.En 2013, il avait été pressenti pour recevoir le prix Nobel de la paix. Mais c’est une autre distinction qui lui a été décernée, le prix de la Fondation Chirac pour la prévention des conflits. le 21 octobre 2014, Le prix Sakharov des droits de l’homme lui a été attribué.Parce qu’il est décerné par le Parlement européen, il est le symbole d’une reconnaissance mondiale du travail de cet acteur de premier plan dans la résolution des conflits en Afrique.
Il a également reçu le prix de la fondation Clinton et le prix Right Livelihood. La promotion 2014-2016 de directeurs d'hôpital de l’École des hautes études en santé publique située à Rennes porte son nom et il en est le parrain.

En 2014, plusieurs prix lui sont décernés : le Inamori Prize for Ethics 2014 (Japon-États-Unis), le prix Primo Levi (Italie), le prix Solidaris de l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles (Belgique) et la médaille de l'Académie royale des sciences d'outre-mer (Belgique).

Parcours:

 Fils d’un pasteur ministre d’une église pentecôtiste de Bukavu, troisième d’une famille de neuf enfants, Denis Mukwege, dans sa jeunesse, accompagne souvent son père dans ses visites pastorales. Au-delà de la prière, il veut aider les patients sur le plan médical et, après des études de médecine au Burundi, il se retrouve à Lemera, un hôpital protestant installé au Sud-Kivu [dans l’extrême est de la RDC]. Là, déjà, bien avant la guerre, le jeune médecin est surpris par les souffrances que rencontrent les femmes durant l’accouchement : atteintes de malnutrition, mariées trop jeunes, elles ont le bassin trop étroit et les naissances doivent souvent se faire par césarienne. Il arrive aussi que, venant de campagnes reculées, les femmes qui ont attendu trop longtemps pour chercher de l’aide soient saignées à blanc à leur arrivée à l’hôpital et meurent en couches.Après son baccalauréat il entreprendra les études en médecine au Burundi où après avoir terminé, il va travailler dans un hôpital chrétien de Lemera au Sud-Kivu RD Congo, le choc va se produire lorsqu'il va se rendre compte de l'accouchement difficile des femmes dans les milieux ruraux car ces femmes sont amenées à l'hôpital à dos d'âne, après avoir saigné à blanc au cours des accouchements difficiles à domicile.

D'autres viennent tout simplement mourir à l'hôpital car se présentent tardivement après avoir fait un long travail d'accouchement sans succès. Et les survivantes sortent avec des lésions génitales graves. Ceci va faire décider une déviation totale de la Pédiatrie, future spécialisation qui était prévue au départ et désormais sera portée sur la Gynéco Obstétrique qui sera faite au CHU d'Angers en France. Depuis 1989, le Dr Mukwege va s'installer à l'Hôpital de Lemera proche de ces femmes où il va installer un service de Gynéco Obstétrique après la formation du personnel de soutien. Ce service va connaître un rayonnement important dans la région et au-delà des frontières du pays. Mais malheureusement en 1996 l'hôpital a été détruit totalement lors de la première guerre du Congo. Rescapé de Lemera, Dr Mukwege va s'installer à Bukavu comme déplacé, là encore il va constater la souffrance des parturientes dans la partie Sud de la ville de Bukavu sans structure sanitaire pouvant venir ces femmes en aide lors des accouchements. De là naîtra l'idée de construire une maternité avec bloc opératoire à Panzi. Mais dès l'inauguration de premières activités, force était de constater que ce sont les femmes victimes de violences sexuelles qui sont nombreuses à se présenter. Ainsi naîtra l'idée de créer un service spécialisé pour la prise en charge des femmes victimes de violences sexuelles. Actuellement ce service reçoit en moyenne 10 femmes par jour et 30% de celles-ci vont subir une chirurgie majeure.

La tâche devenant de plus en plus difficile, Dr Mukwege va créer une section de formation des infirmiers, accoucheuses et médecins pour cette fin. Cette formation se fait en collaboration avec des experts internationaux de la Fistula Hospital d'Addis Abeba en chirurgie de reconstruction vaginale.

Le Film 

D'abord interdit, le Le film sur Denis Mukwege, «le docteur qui répare les femmes», enfin autorisé en RDCSous-titré La Colère d’Hippocrate, le film montre le combat du Dr. Mukwege dans son hôpital de Panzi, à Bukavu, capitale du Sud-Kivu. Dans cette institution qu’il a créée en 1999, Denis Mukwege aide à se reconstruire physiquement et psychologiquement les femmes victimes de viols.

 



Vidéos


L'homme qui répare les femmes


Dernière mise à jour le 15/12/2015


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video