African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Hassan FATHY

Egypte > Professions libérales : Hassan FATHY

Hassan FATHY
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 23/03/1900 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Hassan Fathy (né le 23 Mars 1900- décédé le 30 Novembre 1989), était un architecte  Egyptien .

Il s'est imposé comme le champion de l'« autoconstruction », ce mouvement de la fin des années 1960 qui s'appliqua à valoriser les « architectures sans architectes », le retour aux traditions vernaculaires, la participation des populations pauvres à l'édification de leurs maisons.

Né en Alexandrie, d’origine nubienne, fils d’une riche famille de propriétaires terriens, diplômé en architecture de l’Ecole Polytechnique de l’Université du Caire, il appartient de toutes les
manières à l’élite cairote. Elégant, cultivé, s’exprimant parfaitement en arabe, en anglais et en français.
Dès le début des années 30, en Europe se met en place le Mouvement Moderne qui va
essaimer ses idées dans le monde entier. Hassan Fathy aurait pu, compte tenu de ses origines et de
sa culture, y adhérer. Tout au contraire, en artiste et en poête, il va s’ancrer dans ses propres tradi-
tions pour mieux les dépasser.
Il appliquera ses idées dès les années 40 en construisant en terre la maison Hamed Saïd à Marg près du Caire (1942) et surtout le nouveau village de Gourna (1946-1947) qui, malgré un succès très mitigé, lui assura une renommée internationale. Puis vinrent l’école de Farès toujours en terre ; une maison à Sidi Kreir près d’Alexandrie, en sable aggloméré cette fois-ci ; la maison Fouad Riad près de Saqqara, et enfin, le nouveau village de Bâriz dans une oasis près de Kharga en 1965. Sans oublier, bien sûr, le village de Dar al-Islam d’Abiquiu en 1980…
L’œuvre de Hassan Fathy n’est évidemment pas, quantitativement, à la mesure de sa renommée. Dans sa maison médiévale au pied de la citadelle du Caire, plus tard en Italie où il s’était retiré et partout dans le monde à l’occasion de colloques et de conférences, nombreux furent ceux qui vinrent écouter sa parole, méditer sa pensée, subir son influence. Une philosophie qu’il expose au grand large
dans son ouvrage le plus fameux : "Construire avec le peuple". Conscient que les modèles culturels et
technologiques importés de l’Occident sont inopérants pour résoudre cette lancinante équation socio-
économique de la pauvreté ; l’alternative qu’il propose nécessite d’utiliser au mieux, in situ, les seules
ressources locales. Ancré sur ses convictions, Hassan Fathy produit une œuvre attachante, singu-
lière et chaleureuse. L’une des toutes premières tentatives déclarées du tiers monde de traduire dans ses constructions une volonté d’autonomie spirituelle et matérielle afin d’assumer son indépendance économique et culturelle. Œuvre d’architecte, et œuvre de foi tout aussi bien, pour laquelle Fathy fut célébré par le Prix Aga Khan d’Architecture en 1980 et par la Médaille d’Or de l’UIAen 1985.

"Droite est la voie du devoir, sinueux le chemin de la beauté" avait-il coutume d’affirmer.

 



Dernière mise à jour le 18/09/2008


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video