African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Ferdinand OYONO

Cameroun > Politique : Ferdinand OYONO

Ferdinand OYONO
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 14/09/1929 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Ferdinand Léopold Oyono. né le 14 septembre 1929 et décédé le 10 Juin 2010, est un diplomate, homme politique  et Romancier Camerounais.

Ferdinand Oyono est né à N'Goulemakong près d'Ebolowa , au Cameroun en 1929. Il entre à l'école primaire en 1939. plus tard il travaillera comme "boy" chez des missionnaires avec l'esprit d'aider sa mère.Il obtient son certificat d'études primaires, ce qui  apporte un bonheur total à son père qui apprend la nouvelle dans le journal. Il entre ensuite au lycée d'Ebolowa avant d'aller continuer ses études en France au lycée de Provins ou il obtient son baccalauréat en 1950. Il va à Paris pour y poursuivre les cours de la Faculté de Droits et de l'Ecole nationale d'administration(section diplomatique).Pendant ce temps, il utilise ses loisirs pour écrire.

Il débute en 1959 une brillante carrière de haut fonctionnaire avant de devenir ambassadeur du Cameroun dans divers postes (auprès des Nations unies à New York, en Algérie, en Libye, en Grande-Bretagne et en Scandinavie…). À partir de 1987 il participe à de nombreux gouvernements de son pays et assure la charge de différents ministères comme les Affaires étrangères ou la Culture.

À la fin des années 50, Ferdinand Oyono publie en langue française trois romans qui ont trait à la vie quotidienne en Afrique à l'époque coloniale et qui, mettant en cause aussi bien l'administration que la police ou l'Église des missionnaires, feront scandale dans cette période de décolonisation.

Une vie de boy, publié en 1956, est centré sur le personnage de Joseph, boy instruit placé chez le commandant d'un district de la colonie française. Le roman dénonce les pratiques autoritaires de la colonisation et au-delà, la négation de l'humanité des colonisés à qui on ne pardonne pas de quitter leur place en découvrant l'envers du décor des maîtres blancs. La place faite à la frustration sexuelle de Joseph vis-à-vis de sa patronne blanche et les turpitudes intimes de celle-ci offrent par ailleurs une approche renouvelée du problème colonial.

Le vieux nègre et la médaille, publié en 1956,évoque les relations difficiles entre les colonisateurs et les colonisés. Lorsqu'ils sont arrivés en Afrique, les colons ont imposé leur culture et leur religion sans comprendre, ni accepter celles des autochtones. Meka prend conscience de l'hypocrisie des Blancs et des inégalités entre les deux peuples. C’est sans avoir l’air d’y toucher, par une ironie subtile, que l'auteur critique implicitement la colonisation qui cherche à détruire le plus complètement possible les coutumes, les traditions et même la mentalité des peuples africains. Il s’agit d’un livre qui invite à la réflexion sur un moment de Histoire, la colonisation, en montrant le point de vue des colonisés, en l’occurrence les Africains.

Chemin d'Europe, publié en 1960, raconte quant à lui l'exploration plus ou moins chaotique du monde des Blancs dans une bourgade africaine par un jeune homme qui veut se couper de ses racines et rêve d'Europe malgré les mises en garde de son père.

 

Il a été un diplomate remarqué et remarquable. Une carrière riche et pleine qui l’a conduit de Bruxelles à Vienne en passant par le Libéria, les Etats-Unis, etc…

Sur le plan interne, Ferdinand Léopold Oyono ne s’est pas contenté de son rôle de technocrate. Ecrivain politique engagé à l’époque coloniale, le diplomate est aussi un militant, un cadre du Rdpc. Sa présence constante dans les instances pensantes et dirigeantes de la politique intérieure du Cameroun ne saurait être réduite au silence. , il a été jusqu’à mettre son talent littéraire au service de son « militantisme lucide » disaitil, en composant un poème de célébration du parti et de son président national intitulé "Hymne RDPC du Sud".

L’humaniste Ferdinand Léopod Oyono, marié, père de trois enfants, était Grand Officier de l’Ordre de la Valeur du Cameroun. Son parcours personnel et professionnel ui ont aussi valu de nombreuses distinctios honorifiques internationales dont celle de Grand Officier de la légion d’Honneur en France.



Dernière mise à jour le 11/06/2010


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video