African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Omar BONGO

Gabon > Politique : Omar BONGO

Omar BONGO Omar BONGO
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 30/12/1935 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

El- Hadj Omar Bongo Ondimba (né le 30 Décembre 1935- décédé le 8 Juin 2009) était  le Président de la République du Gabon depuis 1967.Il était un Franc-Maçon et s'était converti à l'Islam.

Il est mort le lundi 8 Juin 2009 d'un cancer intestinal  à l'hôpital Quiron de Barcelone, où il était hospitalisé depuis fin mai, affirme le quotidien espagnol La Vanguardia sur son site internet,


Albert Bernard Bongo est né le 30 décembre 1935 dans la province du Haut Ogooué, héritier des ethnies Batéké et Obamba, ethnie minoritaire . Fier de ses origines paysannes, il rappelle volontiers qu'il n'est pas venu au monde sur un lit d'hôpital et n'a connu ni berceau ni gouvernante.

Son père, cultivateur, décède alors qu'il n'a que sept ans. Dernier d'une famille de douze enfants, il affirme très tôt son caractère frondeur et rebelle, solitaire et indépendant. "Dès l'école primaire, je me sentais déjà plus vieux que les enfants de mon âge". Alors que son tuteur lui interdit de poursuivre ses études en France, il s'embarque seul pour Brazzaville et s'inscrit au lycée technique. Plus tard, il devient le seul noir à faire son service militaire au sein de l'Armée de l'Air française au Tchad. Si ses prises de positions hostiles à l'administration coloniale lui valent quelques problèmes, son expérience militaire jouera un rôle important dans la suite de sa carrière: "l'armée m'a formé. J'ai appris ce qu'était la hiérarchie. Avant de commander, il faut apprendre à obéir". De retour au Gabon devenu indépendant, il intègre le ministère des Affaires Etrangères où ses qualités sont très vite remarquées et lui vaudront un accès rapide aux plus hautes fonctions de l'Etat. Il de vient le bras droit de Léon Mba ( futur président du Gabon).Après l'indépendance en 1960, il fut son vice-président et bra droit avant de lui succéder après sa mort en 1967.

Peu après son accession à la magistrature suprême, le Président Bongo Ondimba devient le chef du Parti Démocratique Gabonais. Il engage alors la mise en oeuvre de grands projets très ambitieux qui vont définitivement marquer l'histoire du Gabon et assurer au "Père de la Rénovation" la consécration par le peuple gabonais. On peut citer parmi ses réalisations le Transgabonais. Ce projet colossal qui tiendra le pays en haleine durant de longues années s'est achevé en 1986 et engendre aujourd'hui des retombées considérables sur l'économie du pays. C'est grâce à l'obstination du Chef de l'Etat, qui a su résister à l'opposition de la Banque Mondiale, que cette réalisation a pu voir le jour.

L'année 1973 marque un tournant important dans la vie privée du Président Bongo. Devenu musulman par intime conviction, il prend le nom d'El Hadj Omar Bongo. Pour certains, cette conversion n'est qu'un moyen de se faire bien voir des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, en majorité musulmans, le Gabon étant producteur de pétrole. En 1990, Bongo est poussé à organiser une conférence nationale à l'issue de laquelle il accepte la restauration du multipartisme. Il adosse le patronyme de son père au sien et devient donc en 2004 Omar Bongo Ondimba.

Omar Bongo Ondimba durant toute sa présidence (40 ans en 2007) dirige le pays de façon très directe, monopartisme ou multipartisme important peu.

Omar Bongo Ondimba a été réélu le 27 novembre 2005 avec 79,18 % des suffrages selon les résultats officiels. L’opposition avec à sa tête Pierre Mamboundou a dénoncé des fraudes massives, constatées lors du scrutin. A la suite du rejet des résultats officiels par Pierre Mamboundou et son parti l'UPG, se déroula un soulèvement populaire qui toucha 6 provinces sur les 9 que compte le Gabon et, ne pouvant plus supporter la pression de la rue, Bongo décida d'assassiner Pierre MAMBOUNDOU le 21 mars 2006 mais celui-ci se réfugie à l'ambassade des Etats-Unis à Libreville. Il est encore aujourd'hui son principal opposant.

Usé par le pouvoir, Bongo peinait à  diriger le Gabon, son comportement laissait penser qu'il préparait  son fils adoptif Ali Bongo (Nigerian d'origine de la province du Biafra) pour sa succession
.

Il était aussi fragilisé par le décès de sa jeune femme Edith Lucie Bongo Ondimba survenu le samedi 14 Mars 2009 à Rabat au Maroc. Elle est morte à la suite d'une grave maladie. Elle était la fille aînée du président Congolais Denis Sassou Nguesso et n'était plus apparue en public depuis trois ans et était hospitalisée au Maroc depuis plusieurs mois.

Née le 10 mars 1964 à Brazzaville, Mme Bongo avait épousé le président Omar Bongo le 4 août 1990. Il s'agissait alors de secondes noces pour le président gabonais.

Docteur en médecine diplômée en 1989, pédiatre, elle s'était beaucoup engagée dans la lutte contre le VIH-sida. Elle avait été notamment l'une des principales instigatrices de la création, en juillet 2002 à Genève, de l'Organisation des Premières dames d'Afrique contre le VIH-sida (Opdas)".

 

Depuis le début de l’année, les relations entre le président gabonais et Paris s’étaient nettement rafraîchies. La justice financière française avait ouvert une enquête contre Omar Bongo et deux autres chefs d’Etat africains – Denis Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville et Teodoro Obiang en Guinée équatoriale – soupçonnés de posséder en France de nombreux biens immobiliers financés par des fonds publics détournés. La famille Bongo posséderait en France plus d’une trentaine d’appartements et d’hôtels particuliers équivalent à quelque 150 millions d’euros.





SA BIBLIOGRAPHIE


Gouverner le Gabon (1968)
Dialogue et participation (1973)
Pensée et action sociales (1974)
Au service du Gabon (1975)
Le Réconciliateur (théâtre) (1977)
Le dialogue des nations (1978)
Dix ans de pouvoir et de progrès (1978)
Gouverner, c'est prévoir (1979)
Réalités gabonaises (1983)
Les années qui viennent (1985)
El Hadj Omar Bongo par lui-même (1986)
Le nouvel élan (1993)
Omar Bongo, confidences d'un africain (1994)
Les chances du Gabon pour l'an 2000, le chemin du futur (1998)
Blanc comme nègre, livre d'entretien (2001)



Dernière mise à jour le 04/04/2010


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video