African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Barbara HOGAN

Afrique du Sud > Politique : Barbara HOGAN

Barbara HOGAN
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Son parcours :

Barbara Hogan (née en 1952), est la Ministre Sud-Africaine de la Santé depuis Septembre 2008. Barbara Hogan a été nommée  comme nouvelle Ministre de la Santé par le Président par intérim de l'Afrique du Sud Kgalema Motlanthe, en remplacement de la très controversée Ministre précédente Manto Tshabalala-Msimang . Les militants contre le SIDA, et beaucoup de jeunes Sud-Africains, espèrent que ce changement de personne marquera une rupture dans la politique du gouvernement sud-africain contre le VIH. La  ministre sud-africaine de la santé, Barbara Hogan, n'a pas tardé à prendre ses distances vis-à-vis de Manto Tshabalala-Msimang, qui l'a précédée à ce poste et que ses positions sur de prétendus traitements contre le sida, à base d'ail, de betteraves ou d'huiles essentielles, avaient fait surnommer ''Docteur Betterave'', ainsi que par rapport à l'ancien chef de l'Etat Thabo Mbeki.

Issue d'un milieu ouvrier blanc, Barbara Hogan avait rejoint le Congrès national africain (ANC) clandestin de Nelson Mandela en 1979. Arrêtée en 1981, elle passera huit années en prison. Elue députée dans le Parlement post-apartheid, elle y a présidé la commission des finances.

Au moment où le gouvernement refusait de diffuser les médicaments antirétroviraux, alors que le pays est celui qui compte le plus de séropositifs au monde, elle avait interpellé le ministre de l'économie, Trevor Manuel, lui demandant pourquoi il n'avait prévu aucun budget pour ces traitements. Thabo Mbeki l'avait convoquée en menaçant de l'évincer de la commission des finances.

L'Afrique du Sud compte 5,5 millions de séropositifs, pour 49 millions d'habitants. Sur 6.500 nouvelles personnes infectées par le VIH recensées chaque jour dans le monde, un millier sont des Sud-Africains.

Nommée le 26 septembre, après la démission forcée de Thabo Mbeki et de son gouvernement, Barbara Hogan s'est exprimée, lundi 13 octobre 2008, lors de la cérémonie inaugurale de la conférence internationale sur la recherche d'un vaccin contre le VIH, qui se tient pour la première fois sur le continent africain, au Cap (Afrique du Sud).

Nous savons que le VIH est la cause du sida, a-t-elle affirmé, prenant le contre-pied des positions négationnistes de l'ancien président de la République et de sa ministre de la santé, qui n'avait pas caché sa méfiance envers les antirétroviraux. Nous avons perdu du temps alors que nous avions l'un des meilleurs plans pour faire face à l'épidémie, a-t-elle ajouté, faisant référence à la stratégie de lutte contre le sida que Mme Tshabalala-Msimang n'avait pas voulu appliquer.

Barbara Hogan reconnaît qu'elle n'est pas une experte de la santé, mais que le nouveau gouvernement l'a nommée pour ses qualités de manager, afin d'améliorer la santé de la population. En déclarant que la crise du VIH et l'exacerbation de la crise de la tuberculose qui en découle représentent les principaux défis sanitaires de son pays et de la région, Barbara Hogan a tracé ses priorités.

 



Dernière mise à jour le 12/01/2009


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video