African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Malika BELLARIBI LE MOAL

Algérie > Musique : Malika BELLARIBI LE MOAL

Malika BELLARIBI LE MOAL Malika BELLARIBI LE MOAL
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 01/01/1956 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Malika Bellaribi Le Moal (née en 1956) , est une cantatrice généreuse et engagée d'origine Algérienne.Elle se produit en soliste depuis 1987 et a donné près de 200 représentations.

Après avoir présenté des récitals dans des salles aussi prestigieuses que les salles Cortot, Gaveau et Pleyel, elle décide de créer des spectacles d'airs d'opéra permettant de rendre l'opéra accessible à tous. Douée d’un timbre rare, plein d’ombre et de velours dans les graves et le médium comme chez les chanteuses noires américaines, sonore et généreux dans l’aigu, Malika Bellaribi-Le Moal, qui n'a pas oublié ses racines, espère que la découverte qui a orienté toute sa vie, instille quelques étincelles dans celle de ses petites soeurs des banlieues

  Le destin emprunte parfois des chemins détournés pour favoriser l'éclosion des personnalités . 
 Rien ne prédestinait Malika Bellaribi à devenir chanteuse d’opéra. Fille d’immigrés algériens pauvres , elle est née en 1956 dans le bidonville des Pâquerettes  de Nanterre au milieu d’une nombreuse fratrie.

A l’âge de trois ans, elle est renversée par un camion : jambes et bassin fracturés., sa peau arrachée. Elle passera des années entre l’hôpital, les maisons de rééducation et sa famille. Les relations avec sa mère sont houleuses. A Cannes, dans une maison de repos, « jambes de fer », « fille de bicot » est prise en charge par les sœurs qui l’initient au christianisme et lui font découvrir le chant religieux. Un vrai choc émotionnel.  Elle découvre la musique sacrée qui lui fait transcender sa souffrance C’est le premier pas vers une nouvelle vie. Ses études de comptabilité ne la satisfont pas.

Elle s’inscrit dans une chorale, puis prend des cours de chant. C’est dur. Elle s’accroche au milieu des personnes peu sympathiques qui la toisent comme le vilain petit canard. Mais son acharnement aura raison des épreuves et des regards en biais. Comme , elle le dit ,"  dans ce milieu assez rigide de l'opéra, rares sont les personnes qui m'ont manifesté de la bienveillance. Quand j'ai commencé à passer des auditions, j'ai tout entendu:que je bougeais trop, que je n'étais pas musicienne, que je devais changer mon nom pour réussir. Un agent m'a dit "tu peux avoir la plus belle voix du monde, tu n'y arriveras jamais." J'ai alors décidé d'organiser mes propres concerts en démarchant les festivals. Le public, la presse seraient les garants de mon succès. aujourd'hui à 52 ans, je me produits dans les récitals, je crée des ateliers de chants dans les banlieues, je multiplie les activités pour prouver à ceux qui me lisent ou qui m'écoutent qu'ils peuvent choisir leur destin."

La Diva des quartiers diplômée de l’Ecole Normale de Musique de Paris et du Conservatoire International de Musique de Paris,  se produit en soliste depuis 1987. Son mari, Christian Le Moal, qui l’accompagne à l’occasion, l’a toujours soutenue dans le développement de sa carrière.
 Elle pourrait chanter régulièrement dans des salles internationales, mais elle a généreusement choisi de s’investir dans différents projets pédagogiques avec des jeunes de banlieue,elle sensibilise les jeunes défavorisés à la musique.
 

 Dans son livre bouleversant ,"Les sandales blanches" paru en 2008, c'est l'autobiographie d'une gamine du bidonvilles de Nanterre qui rêvait d'être  cantatrice et qui l'est devenue.

Cette autobiographie présente la vie de Malika de 1956 à 2005. Née de parents algériens, dans une fratrie de 7 enfants, la petite dernière, Malika va vivre une partie de son enfance dans le bidonville de Nanterre jusqu'au jour, où, elle va passer sous un camion. Suite à cet accident, elle va connaître les séjours en hôpitaux et maisons de convalescence, et va découvrir les plaisirs des draps blancs, la cuisine occidentale, mais aussi et surtout, les cantiques religieux.

Quelques années plus tard, guérie de ses souffrances malgré les traces qui resteront à vie sur ses jambes, elle va retrouver le chemin de la maison, une maison qu'elle ne connaît pas, des enfants - ses frères et soeurs - qu'elle ne connaît pas. Elle qui appréciait le silence se retrouve à évoluer au côté d'enfants qui crient, qui hurlent. Elle qui appréciait la cuisine légère doit partager les tajines familiaux à chaque repas. Elle qui appréciait le confort d'un lit partage maintenant la couche de 8 personnes, installées tête bêche, à même le sol, sur des peaux de mouton. C'est le choc des cultures !

Et plus encore, elle sera contrainte de courber l'échine devant une mère toujours plus violente. Ses débuts à l'école seront difficiles aussi, bien sûr, avec tout le retard pris lors des hospitalisations. Mais, Malika ne cessera de se battre pour finir aujourd'hui, cantatrice. Que de chemin parcouru.

 

De son enfance fracassée, Malika a fait une force. "je sais que rien n'est impossible. Je marche normalement alors que j'aurais dû être infirme . j'étais comptable alors que ma mère m'avait toujours affirmé que j'étais idiote. Je suis maman alors que les médecins m'ont seriné que je ne pourrais jamais avoir d'enfant." (Les sandales blanches)

 

Malika Bellaribi reçoit le Prix Clarins 2011; Ce prix couronne l'espoir en l'avenir à ceux qui en ont besoin.

Depuis 1997, Clarins a su rester fidèle à sa vocation d'entreprise citoyenne et à ses valeurs de générosité en tendant la main aux génération futures.

Chaque année, le Prix Clarins "Femme Dynamisante" récompense l'engagement d'une femme d'exception qui, par le travail de son association, redonne bonheur, espoir et dignité.Une femme qui dédie sa vie aux enfants défavorisés.

En 2011 pour la 14e édition, le Prix Clarins "Femme Dynamisante" met à l'honneur la chanteuse lyrique Malika Bellaribi-le-Moal.

Cantatrice franco-algérienne est à la tête de l'association "Une Diva dans les Quartiers". Un ange des banlieues qui se bas contre la discrimination depuis plus de 10 ans....
 




Son site Internet : http:// www.malikabellaribi.com/site.html

Vidéos


Malika Bellaribi:La Diva


Dernière mise à jour le 17/11/2011


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video