African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Kadiatou KONATé

Mali > Arts : Kadiatou KONATé

Kadiatou KONATé
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Son parcours :

Konaté Kadiatou est une  Réalisatrice Malienne.

Née à Bamako, (Mali) Konaté Kadiatou  a suivi ses études à l’Université de Dakar. Après des débuts sur le tournage de "Yeelen "de Souleymane Cissé en 1985, elle a réalisé plusieurs films et notamment en 1993 un film d’animation très remarqué, L’Enfant terrible, co- produit avec l’atelier belge Graphoui. Plusieurs films documentaires ont suivi parmi lesquels Femmes et Développement (1995) et Un mineur en milieu carcéral (1997), L’Afrique filmée par des femmes... Elle a porté sur les fonds baptismaux l’Association des femmes de l’image du Mali avec des comédiennes comme Maïmouna Hélène Diarra, Fatoumata Coulibaly...


A travers les films de Kadiatou Konaté  et Fanta-Régina Nacro  se dessine non seulement l’Afrique contemporaine, mais aussi et surtout l’Afrique des femmes. Les sujets qu’elles traitent  tournent naturellement autour des femmes, de leur condition, de leurs combats, de leurs rêves et de leurs désirs. Et pour traiter de l’éternel débat tradition contre modernité, « les réalisatrices se montrent beaucoup moins complexées que les hommes », reconnaissent les critiques.

« Les œuvres des réalisatrices africaines sont passionnantes par la réponse qu’elles apportent à l’opposition tradition-modernité », Olivier Barlet, spécialiste du cinéma africain. « Une femme qui refuse un mariage forcé refuse la tradition, mais pas au nom de la modernité. Elles sont infidèles à la tradition tout en restant fidèles à elles-mêmes », précise un critique.

« Nous courons à la catastrophe si nous continuons à regarder les femmes des pays développés et que nous tentons de plaquer cela sur nos propres sociétés », réagit une sociologue après avoir vu Rêves de femmes de Kadiatou Konaté.

Sans doute cette volonté de témoigner, et donc d’agir sur le social, explique-t-elle en grande partie pourquoi, à la différence de leurs collègues masculins, la plupart de ces femmes sont entrées dans le cinéma par la petite porte. Un stage de scripte pour Regina Fanta Nacro, un poste de déléguée de production sur Yeelen, du de Souleymane Cissé, pour Kadiatou Konaté. « Avant, les femmes s’auto-censuraient. Dans les écoles de cinéma, on nous faisait comprendre que la meilleure place, pour une femme, c’était d’être scripte ou monteuse. Comme si nous avions des capacités insoupçonnées de mémoire », ironise Fanta Nacro.

Et à force de courage et de persévérance, Kadiatou  Konaté et Fanta  Nacro ont réussi à imposer un langage cinématographique individuel bien plus qu’un langage féminin. Ce qui découle de leur affirmation en tant que cinéastes tout court, et non en tant que « cinéastes africaines » ou, pis, « femmes cinéastes africaines ». Des étiquettes qui ne sied pas à leur engagement artistique et citoyen.

Films

 L'Enfant et l'hygiène corporelle (1993)
 L'Enfant et la circulation routière (1993)
 L'Enfant terrible (1993)
 Femmes et développement (1995)
 Un mineur en milieu carcéral (1997)
 Petit à petit (2001)




Dernière mise à jour le 24/06/2007


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video