African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Dora NKEM AKUNYILI

Nigéria > Science : Dora NKEM AKUNYILI

Dora NKEM AKUNYILI
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 14/07/1954 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Dr Dora Nkem Akunyili née le 14  Juillet 1954 -décédée le 7 Juin 2014), d'origine Nigériane ,était une pharmacienne de formation ( Dr en pharmacologie)  et ancienne directrice générale de NAFDAC (National Agency for Food and Drug Administration and Control) depuis 2001.  Elle fut nommée à ce poste par l'ex-président du Nigéria Olusegun Obasanjo. Elle a également été en Décembre 2008 Ministre de l'information et de la communication du Nigéria.

Depuis qu'elle avait été nommée Directeur général de «NAFDAC », les choses avaient  considérablement changé ! Elle a mené une lutte implacable contre les faussaires et toutes sortes de malfaçons. De l’avis général, les résultats sont palpables et indiscutables.

La NAFDAC exerce un contrôle strict sur tout ce qui est produit alimentaire ainsi que sur l’homologation, la fabrication et la commercialisation des médicaments au Nigéria. NAFDAC veille au respect des normes de fabrication, certifie la qualité de produits et traque toutes les formes de contrefaçon. Aucun produit alimentaire (y compris la boisson) et aucun médicament ne peuvent être commercialisés au Nigéria si ce produit ou ce médicament n’a pas reçu le feu vert de « NAFDAC ».

Pendant plusieurs années, NAFDAC n’avait qu’une existence théorique. Malgré la présence de  NAFDAC , le Nigéria était devenu une plaque tournante en matière de fabrication et de commercialisation de « fake drugs», de « faux vrais » médicaments. Des tonnes et des tonnes des produits étaient écoulés, avec la complicité des réseaux internationaux, en particulier des réseaux asiatiques. En matière d’aliments de consommation courante, le Nigeria était devenu un paradis pour les « faussaires ». Il n’était pas rare de voir des « vraies-fausses » bouteilles de vin ou de champagne, des pains fabriqués avec des produits toxiques ou de l’eau minérale provenant tout simplement du robinet !



Naturellement, Dora Akunyili s'était attiré les foudres des faussaires du monde entier. A plusieurs reprises, on a tenté de l’assassiner. Elle a résisté aussi à toutes sortes de chantage et de manipulations, y compris au sein même de sa propre famille. Son honnêteté, son courage et sa détermination à « assainir » le secteur de l’alimentation et des médicaments ont été unanimement salués aussi bien au Nigéria que dans le reste du monde. Elle a reçu plus de 370 « Prix », décorations, mérites, y compris plusieurs «doctora honoris causa » de diverses universités à travers le monde. Son nom a été, entre autres, repris sur la liste de 18 personnalités du monde entier nommées «héros de notre temps » par le magazine américain « Time», à coté des personnalités comme Bill Gates. Au Nigéria d’aujourd’hui, Dora Akunyili symbolise une nouvelle génération des dirigeants sur qui le pays peut compter pour redonner espoir aux jeunes et leur servir de modèle.

Elle obtient un diplôme B. Pharm de pharmacie en 1978 et un Ph.D. en 1985 à l’UNN. Elle fait ensuite un post-doctorat à l’université de Londres en 1989. En 1995, Dora Nkem Akunyili devient Secrétaire du Fonds pétrolier spécial pour l’aide aux démunis. Elle devient professeur à l’UNN en 2000 et directrice de la NAFDAC en 2001

Avant d’être nommée à la tête de la NAFDAC, Dora Akunlyili s’était fait remarquée par son précédent employeur pour avoir retourné au Trésor Public un montant de 12,000 (douze mille) livres Sterling (plus ou moins 15,000 US$), reliquat qu’elle n’avait pas utilisé sur les frais de mission perçus lors d’un séjour médical officiel à l’Etranger. Dans un pays classé parmi les « plus corrompus » au monde, un tel geste ne pouvait passer inaperçu ! La nouvelle parvint jusqu’aux oreilles du Président de la République. Deux ans après ce geste héroïque, le Président de la République fit appel à elle pour « assainir » la NAFDAC.

On lui demandait si cela n’avait pas été bête de sa part de retourner cet argent au Trésor public, elle a simplement répondu : «ce n’est pas dans mon caractère de prendre ce qui ne m’appartient pas ! » Répondant à une autre question, elle a justifié en ces termes son engagement et sa détermination à faire changer les choses : «
globalement, ce travail consiste à sauver des vies. Cela me motive. En plus, mon pays a fait plus pour moi que ce que je fais pour le pays… Pendant des années, j’ai étudié aux frais de l’Etat. Je n’ai jamais payé des frais de scolarité. J’ai toujours bénéficié des bourses d’études. C’est mon pays qui a fait de moi ce que je suis devenue. Je ne pourrais jamais donner assez en retour !."..

Elle meurt dans un hôpital en Inde où elle se faisait traier pour un cancer du col de l'utérus. Elle était marié au DR J.C Akunyili et avait six enfants. 



Dernière mise à jour le 01/12/2015


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video