African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Ramatoulaye YADE-ZIMET

Sénégal > Politique : Ramatoulaye YADE-ZIMET

Ramatoulaye YADE-ZIMET
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 13/12/76 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Rama Yade , femme politique Française d'origine Sénégalaise, est nommée ambassadrice de France auprès de L'Unesco le 22 Décembre 2010. Elle a été Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des affaires étrangères et des droits de l'Homme, à partir du 19 juin 2007. Le 23 juin 2009, elle a été nommée secrétaire d'État chargée des Sports au gouvernement François Fillon. Suite au remaniement du 13 Novembre 2010; elle est écartée du nouveau gouvernement de Fillon et remplacée par Chantal Jouanno qui deveint ministre des sports. .

Ramatoulaye Yade-Zimet,. Née le 13 Décembre 1976 à Dakar (Sénégal).
Elle est mariée à Joseph Zimet, conseiller au cabinet du secrétaire d'état  Jean-Marie Bockel.
Née  à Dakar, en 1976, d'une mère prof d'histoire et d'un père secrétaire particulier de Léopold  Sedar Senghor.
A 8 ans, elle quitte son pays natal pour la France. Rama Yade y obtient son bac, puis son diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris en 2000.Diplôme de Sciences- Pô en poche , elle devient  alors administratrice au Sénat
avant d'être nommée en Mars 2006 secrétaire nationale de l'UMP chargée de la Francophonie. En attendant plus, parce qu'elle a deux hommes dans sa vie : son mari, fils d'un célèbre chanteur yiddish, et Nicolas Sarkozy, qu'elle a « choisi »  pour sa « culture de l'efficacité » et auquel elle trouve un «petit côté parrain».

En 2005, après un passage à la direction de la chaîne Public Sénat, Rama Yade, la « petite Sénégalaise tranquille » décide de rejoindre le « petit Français de sang mêlé ». Un engagement en réalité plus personnel que partisan. « Je ne me reconnais pas toujours dans les valeurs de droite! C’est Sarkozy, point barre. S’il n’était pas là, je ne serais pas à l’UMP non plus », explique-t-elle. Elle admire son charisme. « Il y a des tas de gens qui disent des choses intéressantes, mais qui ne sont pas audibles parce qu’ils n’ont pas l’art et la manière de les dire. »

Propulsée sur la scène médiatique le 14 janvier dernier lors du congrès d’investiture de Nicolas Sarkozy, elle subjugue les militants. « Parlons des choses qui sautent aux yeux. Je n’ai pas annoncé la couleur, mais je crois qu’elle ne vous a pas échappé », déclare-t-elle en début de discours, provoquant l’hilarité de l’auditoire. Dans son offensive contre la gauche, la nouvelle star de l’UMP n’hésite pas à interpeller Nicolas Sarkozy à propos des mots « Kärcher » et « racailles ». « Il est toujours plus efficace de mettre les formes, notamment à l’égard de populations issues de civilisations de l’oral, pour qui les mots sont importants », lance-t-elle devant une salle redevenue silencieuse.

Ses positions dénotent parfois avec la ligne du parti. Contre la constitution européenne (« Plus on me faisait la morale pour le oui, plus j’avais envie de dire non ! »), Rama Yade n’est pas choquée par l’intervention américaine en Irak (« Le résultat n’est pas vraiment à la hauteur des attentes. Mais il ne faut pas réécrire l’histoire en disant: on vous l’avait bien dit ! Je sais, c’est tabou de dire ça en France. ») Finalement, la jeune femme apparait  comme très idéaliste. « J’aime rassembler les contraires, c’est pour ça que je me reconnais dans la démarche de Nicolas Sarkozy. »

Polémique.


En Novembre 2007, lors du voyage de Nicolas Sarkozy en Chine, Rama Yade (secrétaire d'état aux droits de l'homme) était absente. "Pas question que sa présence puisse venir polluer la relation de confiance que Nicolas Sarkozy veut bâtir avec les dirigeants Chinois", relatait le journal Libération.Et lui faire faire de la figuration aurait été ridicule.


Concernant la visite de Kadhafi en France
"LExpress"
Cela s'appelle faire un coup. Simple coup de pub ou coup politique personnel ? Rama Yade voulait donner un fort retentissement à "sa" journée, celle des droits de l'homme, le 10 décembre. Et voilà que le colonel Kadhafi vient tout gâcher - elle a même tenté de décaler son arrivée sur le sol parisien au 9 ou au 11. Dans l'entretien qu'elle a accordé au Parisien, et qu'elle a encore musclé à la relecture, elle se lâche. "Baiser de la mort", "Notre pays n'est pas un paillasson sur lequel un dirigeant terroriste ou non, peut venir s'essuyer les pieds  du sang de ses forfaits. La France ne doit pas recevoir ce baiser de la mort." : elle laisse sa langue diplomatique dans sa poche, avec un résultat immédiat. La secrétaire d'Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l'homme, n° 30 du gouvernement, est propulsée à la Une.
 
En décembre 2008, lors du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, son ministre de tutelle Bernard Kouchner qualifie "d'erreur" la création du secrétariat d'Etat qu'elle dirige. Elle fâche également Nicolas Sarkozy lorsqu'elle décline sa proposition de se porter candidate aux élections européennes. Cependant, classée régulièrement première ou deuxième personnalité politique préférée des Français (juste derrière Jacques Chirac, sondages Ifop et Ipsos), elle parvient à sauver sa tête lors du remaniement gouvernemental de juin 2009 en décrochant le portefeuille de Secrétaire d'État chargée des Sports.
 
Après le remaniement du 13 Novembre 2010, elle affirme dans un communiqué "ne regretter absolument rien" et compte "retrouver sa pleine et entière liberté de parole" après trois années passées au gouvernement.

"Les postes ministériels n'appartenant, comme je l'ai toujours dit, à personne, je quitte sans regret ce gouvernement, fière du travail accompli" aux Affaires étrangères et aux Sports, estime l'ex-benjamine de l'équipe Fillon. "Forte du soutien que les Français m'ont toujours apporté, je retrouve ma pleine et entière liberté de parole et d'action au service de mes nouveaux engagements", a ajouté Rama Yade, qui s'est souvent illustrée par des déclarations fracassantes - souvent démenties - qui ont agacé Matignon et conforté sa popularité.








Dernière mise à jour le 22/12/2010


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video