African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Mohamed EL BARADEI

Egypte > Politique : Mohamed EL BARADEI

Mohamed EL BARADEI
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 17/06/1942 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Mohamed El Baradei , Prix Nobel de la Paix 2005, est né le 17 Juin 1942 au Caire en Egypte.Il est de 1997 à Nov 2009 directeur général de l'agence internationale de l'énergie atomique  (AIEA)  Il obtient   le Prix Nobel de la Paix  avec l'Agence internationale de l'énergie atomique  en 2005, pour leur lutte contre la prolifération des armes nucléaires. Il est également un farouche opposant au régime du président Moubarak. Résidant à Vienne en Autriche, il est rentré au pays pour la grande manifestation anti-Moubarak prévue vendredi 28 Janvier au Caire, il se prêt à mener une transition démocratique. «Je serai là-bas avec la population, en particulier les jeunes gens (…) Ils sont mon peuple et je dois être là-bas», a-t-il déclaré

M. Mohamed ElBaradei a été  Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA),
organisation intergouvernementale qui fait partie du système des Nations -Unies. Nommé à ce poste le 1er
décembre 1997, il a été reconduit dans ses fonctions en septembre 2005 pour un troisième mandat. 

M. ElBaradei a occupé à partir de 1984 plusieurs postes de haut niveau au Secrétariat de
l’AIEA, dont celui de conseiller juridique puis de Directeur général adjoint chargé des relations extérieures.

Né au Caire (Égypte) en 1942, il est le fils de Mostafa ElBaradei, avocat et ancien président
de l’Association du Barreau égyptien. Il est licencié en droit de l’Université du Caire en 1962
et obtient en 1974 un doctorat en droit international à l’École de droit de l’Université de New York.

Il commence sa carrière dans les services diplomatiques égyptiens en 1964, travaillant en
qualité de responsable des questions politiques, juridiques et de limitation des armements
dans les missions permanentes de l’Égypte auprès des Nations Unies à New York et à
Genève. Pendant cette période, il a participé aux travaux de nombreuses instances
internationales et régionales, dont l’Assemblée générale des Nations Unies, le Conseil de
sécurité de l’ONU, la Conférence du désarmement, la Conférence des Nations Unies sur le
droit de la mer, l’Organisation internationale du Travail, l’Organisation mondiale de la santé,
la Commission des droits de l’homme, l’Organisation de l’unité africaine et la Ligue des États
arabes.
De 1974 à 1978, M. ElBaradei a été assistant spécial auprès du ministre égyptien des affaires
étrangères. Pendant cette période, il a participé à diverses délégations bilatérales
présidentielles et ministérielles. Il a été membre de l’équipe ayant négocié la conclusion des
accords de désengagement entre l’Égypte et Israël.
En 1980, il quitte les services diplomatiques pour entrer au service de l’ONU où il devient
haut responsable du programme de droit international à l’Institut des Nations Unies pour la
formation et la recherche. De 1981 à 1987, il est professeur adjoint de droit international à
l’École de droit de l’Université de New York.

En octobre 2005, M. ElBaradei et l’AIEA ont reçu conjointement le prix Nobel de la paix
pour leurs efforts « visant à empêcher que l’énergie nucléaire ne soit employée à des fins
militaires et à faire en sorte que l’énergie nucléaire à des fins pacifiques soit utilisée de la
manière la plus sûre possible ». Dans le texte justifiant son choix, le Comité Nobel norvégien
a qualifié les travaux de l’AIEA d’« inappréciables » et a considéré que M. Elbaradei était un
« intrépide défenseur » des nouvelles mesures visant à renforcer le régime de
non-prolifération nucléaire.

M. ElBaradei a reçu de nombreuses autres distinctions pour son travail en tant que
fonctionnaire et défenseur de la tolérance, de l’humanité et de la liberté, notamment :
• le Four Freedoms Award de l’Institut Franklin D. Roosevelt ;  
• le James Park Morton Interfaith Award ;  
• le Golden Plate Award de l’Academy of Achievement ;
• le Raymond « Jit » Trainor Award de l’Université de Georgetown pour ses talents de
diplomate ; 
• le prix « Mund Auf » de Karlsruhe ;
• le prix « Der Steiger pour la tolérance » de Dortmund ;
• le « Prix de la Fondation » du Forum de Crans Montana ;
• le Human Security Award du Muslim Public Affairs Council (Conseil musulman des
affaires publiques);
• les « Clés de la ville » de Bari (Italie) ;
• le titre de président d’honneur de la Philosophical Society, Trinity College, de
l’Université de Dublin; 
• la médaille du mérite « Al Athir », la plus haute distinction nationale algérienne ; et
• le prix « Colombe d’or de la paix » du président italien.

M. ElBaradei est docteur honoris causa des universités de New York et du Maryland, de
l’Université américaine du Caire, de l’Université libre de la Méditerranée de Bari, de
l’Université Soka (Japon), de l’Université Tsinghua de Beijing, de l’Université polytechnique
de Bucarest, de l’Université polytechnique de Madrid et de l’Université Konkuk de Séoul.  Il
a aussi reçu plusieurs distinctions honorifiques, dont le Greatest Nile Collar, la plus haute
distinction civile égyptienne.

Mohamed ElBaradei est marié à Aida Elkachef, enseignante en école maternelle. Ils ont une
fille, Laila, avocate, et un fils, Mostafa.  Laila est mariée à Neil Pizey, lui aussi avocat, exerçant comme elle en cabinet privé à Londres.



Dernière mise à jour le 28/01/2011


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video