African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Keziah JONES

Nigéria > Musique : Keziah JONES

Keziah JONES
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 01/10/1968 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Olufemi Sanyalou alias  Keziah Jones, né le 1er Octobre 1968, chanteur et guitariste Nigérian. Il s'impose sur la scène comme un bluesman cosmopolite , mélangeant le blues , la soul, et le funk pour créer un style propre dans la lignée de Ben Harper ou Lenny Kravitz.

 Olufemi Sanyaolu, Keziah Jones,naît dans une famille aisée ,fils d'un industriel, est envoyé à l'âge de huit ans à Londres pour étudier dans une école publique. A treize ans, il apprend à jouer du piano et trois ans plus tard de la guitare, tout en composant ses premières chansons. Il quitte l'école pour se produire dans des pubs et dans les rues, au grand désespoir de sa famille. Découvert par le manager Phil Pickett dans le métro parisien, il se produit ensuite en Angleterre avec le groupe qu'il forme. En 1991, il sort son premier album, 'Frinigro Interstellar'. La musique de ce fan de Jimi Hendrix est un mélange de blues, de funk et de soul, qu'il nomme 'blufunk'. Un an plus tard, il se fait mondialement connaître grâce à son album 'Blufunk is a Fact" légèrement influencé par Fela Kuti' ,et son single 'Rhythm is Love'. Les deux autres titres, 'Where is Life ?' et 'Free your Soul', font un véritable carton. En 1995, il signe l'opus 'African Space Craft', composé du single 'If you Know'. Quatre ans plus tard, Keziah Jones sort encore deux albums consécutifs, en 2003 et 2004, 'Liquid Sunshine' et 'Black Orpheus', qui lui font atteindre la consécration. Après une petite parenthèse, le chanteur à la voix enjôleuse revient sur les scènes internationales en 2007. Musicien et chanteur plus que talentueux, Keziah Jones a trouvé la recette pour faire chavirer le coeur du public tout en influençant durablement le monde de la musique.

 Son admiration pour Fela Kuti (le pape de la musique africaine, inventeur de l'afro beat) se fait ressentir dans les arrangements ensoleillés de Kpafuca. Dans le mystérieux Kapfuca il s’agit pour l’artiste de trouver sa place en puisant l’inspiration dans les racines nigérianes sans renoncer à l’univers qu’ont forgé ses années européennes, de ne pas couper avec les terres Yoruba et de pouvoir y retourner tout en éprouvant chaque jour davantage sa liberté et son âme. C’est ainsi que l’on comprend Orin O’Lomi - la ballade qui clôt l’album, un magnifique hommage à l’univers dont Keziah Jones se réclame, un monde imprégné du respect des ancêtres, de la vie et de la nature, loin du chaos urbain de la lagune et de Lagos qui est à Keziah Jones ce que le royaume d’Hadès et Eurydice sont à l’Orphée grec.

Début Septembre 2008 , sort son album "Nigerian wood", qui est un vérirable retour aux sources ,  suivi par une série de concerts insolites  dans le métro Parisien ou il avait commencé à chanter .




Dernière mise à jour le 01/10/2008


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video