African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Sani ABACHA

Nigéria > Politique : Sani ABACHA

Sani ABACHA
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Son parcours :

Sani Abacha ( 20 Septembre 1943-8 Juin 1998), était un homme politique Nigérian, et président du Nigéria de 1993 à 1998. Ancien dictateur militaire.

Sani Abacha avait pris le pouvoir le 17 novembre 1993 après avoir renversé, sans violence, le gouvernement civil d’Ernest Shonekan, mis en place par l’administration militaire du général Ibrahim Babangida. Né le 20 septembre 1943, à Kano, sérail traditionnel du pouvoir militaire et politique, il appartenait à l’ethnie Kanuri, dont il portait les scarifications traditionnelles sur son visage, la plupart du temps caché par de grosses lunettes noires. Sani Abacha était un dictateur au plein sens du terme. Ses violations répétées des droits de l’homme, les exécutions qu’il ordonnait ont marqué son pouvoir. En 1993, réfutant le résultat des élections qui donnaient vainqueur le milliardaire Moshood Abiola, il installait un régime militaire et emprisonnait les principaux opposants. Le 10 novembre 1995, au terme d’un simulacre de procès, il laissait exécuter l’écrivain ogoni Ken Saro-Wiwa qui s’opposait à l’implantation de compagnies pétrolières et dénonçait les massacres écologiques.

D’origine kanouri, né à Kano, en milieu haoussa, au nord du Nigeria, Sani Abacha est diplômé du Collège de formation militaire de Zaria en 1963 et devient capitaine en 1967. Il est l’un des principaux acteurs des putschs militaires contre le président civil Shehu Shagari (1983) et le général Muhammad Buhari (1985) qui amènent le général Ibrahim Babangida au pouvoir, et dont il restera un précieux collaborateur. En juin 1993, lorsque Babangida démissionne après avoir annulé les résultats d’une élection présidentielle démocratique, dont le candidat civil Moshood Abiola était sorti vainqueur, Abacha est nommé ministre de la Défense d’un gouvernement de transition installé par Babangida.

En novembre 1993, Abacha se proclame chef de l’État, supprime toutes les institutions démocratiques et remplace de nombreux fonctionnaires civils par des chefs militaires. Il nomme un Conseil de gouvernement provisoire constitué essentiellement de généraux et de fonctionnaires de police, qui doit superviser un Conseil exécutif fédéral, constitué de civils en vue.

En janvier 1994, Abacha présente un budget par lequel il abandonne les réformes économiques mises en œuvre en 1986, ce qui rend impossible un nouvel accord avec le Fonds monétaire international (FMI). En 1994, l’augmentation de la dette étrangère, la faiblesse de la production industrielle et un pouvoir autocratique attisent le ressentiment populaire. Abacha réagit en dévoilant les détails de son programme de transition politique, mais la conférence constitutionnelle tenue en mai est largement boycottée par les groupes favorables à la démocratie, et Abacha interdit toute activité politique non gouvernementale. En juin, Abiola se proclame président et il est arrêté pour trahison. Les troubles s’intensifient, particulièrement à Lagos, et les ouvriers du secteur pétrolier déclenchent une grève pour obtenir la libération d’Abiola. Grèves et désobéissance civile paralysent le sud, tandis que le nord, fief des militaires, montre sa désaffection pour le régime. En 1995, la pendaison de l'écrivain Ken Saro Wiwa et de huit autres militants ogoni opposés à la politique pétrolière menée dans la région, est dénoncée par le prix Nobel de littérature Wole Soyinka, entraînant l'isolement diplomatique du Nigeria. Alors que le pays sombre dans la misère et la corruption, Abacha meurt d'une crise cardiaque (7 juin 1998), décès suivi, un mois plus tard, en prison, de celui d'Abiola.


Dernière mise à jour le 07/07/2012


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video