African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de El Hadj Omar TALL

Sénégal > Politique : El Hadj Omar TALL

El Hadj Omar TALL
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Son parcours :

El-hadj Omar tall (1797-1864))

El Hadj Oumar Tall (Umar al-Fûtî ou Omar Seydou Tall) est un conquérant et souverain Toucouleur, né à Halwar, près de Podor, dans le Fouta-Toro (dans l’actuel Sénégal) en 1797 et décédé à Deguembéré (près de Bandiagara, actuel Mali) en 1864. Il est le fondateur de l'Empire toucouleur.

L'empire Toucouleur est l’œuvre d’un seul homme, Omar Seydou Tall, qui est élevé dans l’islam et devient le disciple d’Abd El Karim qui enseigne selon la confrérie Tidjaniya. Cette confrérie a été fondée en 1781 par Sir Ahmed ben Mohamed, originaire du sud algérien.

A 30 ans, Omar part pour la Mecque en s’arrêtant à Hamdallahi chez Cheikhou Ahmadou, puis à Sokoto pendant plusieurs mois à la cour de Mohamed Bello, fils de Ousmane Dan Fodio. Ensuite, il passe par le Fezzan pour arriver au Caire. Il séjourne cinq ans à Médine, où il reçoit le titre de Khalife général de la confrérie Tidjaniya pour tous les pays noirs.

Sur le chemin de retour, il fait un premier séjour chez le sultan du Bournou qui lui donne sa fille en mariage, puis se rend chez Mohamed Bello qui lui donne également à son tour, sa fille en mariage. On estime, à un millier les disciples qui l’ont accompagné. Par contre, lorsqu’ il arriva à Hamdallahi, il fut considéré comme un fauteur de trouble, et fut plutôt mal reçu. A Ségou(Mali)le roi païen, l’emprisonna puis le relâcha. A Dinguiraye, dans le Fouta Djalon, l’Almamy l’autorisa à installer sa zaouïa.


Le Djihad
A Diguinraye, il prépare le djihad (guerre sainte). Il acquiert une réputation de saint et rassemble de nombreux disciples qui formeront les cadres de son armée. Son armée, équipée d'armes légères européennes recues de trafiquants britanniques de Sierra Leone, s'attaque à plusieurs régions malinkées à partir de 1850. Il occupe sans difficulté les territoires du Mandingue et du Bambouk (1853), puis attaque les Bambara Massassi dont il prend la capitale Nioro (1854). En 1856, il annexe le royaume bambara du Kaarta et réprime sévèrement les révoltes.

Luttant contre l'armée coloniale française, il fait construire un tata (fortification) à Koniakary (77 Km à l'ouest de Kayes). En avril 1857, il déclare la guerre contre le royaume du Khasso et assiège le fort de Médine, qui sera libéré par les troupes de Louis Faidherbe le 18 juillet 1857.

Entre 1858 et 1861, El Hadj Oumar Tall s'attaque aux royaumes bambaras de Kaarta et de Ségou. Le 10 mars 1861, il conquiert Ségou qu'il confie un an plus tard à son fils Ahmadou pour partir à la conquête d'Hamdallaye, capitale de l' Empire peul du Macina qui tombera le 16 mars 1862 après trois batailles faisant plus de 70 000 morts. Obligé de se réfugier dans les grottes de Deguembéré, près de Bandiagara, il meurt par l'explosion dans une grotte de sa réserve de poudre le 12 février 1864. Son neveu Tidiani Tall sera son successeur et installera la capitale de l'Empire Toucouleur à Bandiagara. Son fils Amadou Tall règne à Ségou, jusqu'à l'occupation française en 1893. Pour en savoir plus, voir les pages sur El Hadj Omar Tall et ses enfants Tidjane, Amadou, Maki, Nourou, Dahé, Bachir.


La Theocratie
Mû par l'idéologie universaliste de l'islam et par un projet de rénovation égalitaire de la société, El Hadj Oumar encourage le libéralisme de la confrérie Tidjaniya, dont il est le représentant, et se promet d'imposer une « fraternité transcendante » aux peuples du Soudan occidental.

El Hadj Oumar gouverne ses États comme une théocratie, assisté par un conseil comprenant quelques grands marabouts, certains de ses frères et des compagnons de pèlerinage. La loi coranique est le principe fondamental du gouvernement. Sur le plan administratif, El Hadj Oumar s'inspire du modèle égypto-turc avec la division du pouvoir en en un gouverneur civil (pacha) et un gouverneur militaire (bey). Chaque province dispose d'une puissante forteresse (tata) commandée par un chef militaire dirigeant une importante garnison.

LLégende
El Hadj Oumar est aussi un personnage de légende, dont s'empara l'imagination populaire : plusieurs récits merveilleux circulèrent et circulent encore à son sujet. Au Sénégal, El Hadj Oumar Tall est vécu comme un résistant, au Mali, d'après David Robinson il serait vécu comme l'envahisseur qui fit le lit de la conquête européenne. En tout cas sa mémoire reste vive en milieu haalpular (nord du Sénégal) où porter le nom de Tall reste prestigieux, surtout si l'on peut se dire son descendant.

Dernière mise à jour le 30/08/2007


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video