African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Bamba KADARI

Mali > Politique : Bamba KADARI

Bamba KADARI
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


La rédaction d'African Success n'a pas encore rédigé la biographie en français de Bamba KADARI.

Si vous souhaitez publier des éléments de cette biographie, mettre en ligne des informations sur la vie de Bamba KADARI, sur son oeuvre, ses actions, son métier,... cliquez ici pour mettre sa biographie à jour !


Son parcours :

Kadari Bamba (1936-2005), était un homme politique Malien et ingénieur de formation.

Kadari Bamba était un homme politique malien, né en 1936 à Sikasso (Mali) et mort le 3 novembre 2005 à Bamako (Mali).

« Kadari Bamba a fait ses débuts dans les rangs du PAI en France, à Besançon avec les Moriké Konaré et a poursuivi la même lutte une fois rentré au Mali. Le PAI-Soudan avait été créé le 13 septembre 1958 pour organiser la lutte pour l’indépendance.

A la proclamation de l’indépendance le 22 septembre 1960, il y a eu une scission au sein du PAI-Soudan. Une partie a fait alliance avec l’US-RDA et a créé le Parti malien du travail (PMT) en juillet 1965. Apportant un soutien critique à l’US-RDA, les militants du PMT ont apporté leur part à la consolidation de l’indépendance nationale, à l’éducation des masses sans ménager leurs critiques sur les insuffisances du régime. A l’époque, Kadari Bamba était directeur de l’usine des allumettes de la Sonatam. Il secondait Bakari Camara, directeur de l’entité cigarettes et directeur de l’ensemble de l’usine.

Le 20 novembre 1968, le PMT a diffusé une déclaration dénonçant le coup d’Etat du 19 novembre 1968 et appelant « le peuple à la résistance et les patriotes à s’unir pour faire face contre la re-colonisation du pays, pour le retour à une vie constitutionnelle normale » par « le retour des militaires dans les casernes et l’instauration d’une vie démocratique et pluraliste ». A la suite de cette déclaration, Kadari Bamba a été arrêté. Heureusement, il avait eu le temps de transférer les documents du parti de chez lui, sur la colline de Badalabougou au Quartier-Mali, chez un oncle à lui.

Détenu pendant 22 mois et 19 jours avec sanction disciplinaire de 6 mois à l’avancement, avec le regretté Abdrahamane Baba Touré, Bernard Sissoko, Oumar Yattara, Monoben Ogo Niangaly, Mamadou Doucouré dit V-Zéro, Santigui Mangara. A sa libération, le 14 mars 1971, il réintègre la direction du parti avec Bouba Sy, Birama Diakité, Abdoulaye Traoré n°2.

Kadari Bamba a été à tous les rendez-vous de l’histoire politique du Mali. Il a été un homme sobre, déterminé et intègre. Il a été en quête permanente de l’unité des patriotes et des démocrates. Kadari a été la cheville ouvrière, avec Abdrahamane Baba Touré, des contacts avec l’US-RDA et le PMRD. Il a également été au centre de la plate-forme du FNDP en décembre 1986, une plate-forme qui lançait le mot d’ordre de la généralisation de la lutte contre la dictature pour l’avènement de la démocratie pluraliste. Il est également signataire de la lettre ouverte d’août 1990 adressée au président Moussa Traoré pour une ouverture démocratique. Il est membre fondateur de l’Adéma/Association le 18 octobre 1990 et de l’Adéma-PASJ le 25 mai 1991. Il a également été membre du gouvernement de Transition comme ministre des Mines, de l’Hydraulique et de l’Eau Le seul combat qui doit lui survivre est l’unité des démocrates ». 



Dernière mise à jour le 18/03/2011


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video