African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Amara ESSY

Cote D'Ivoire > Politique : Amara ESSY

Amara ESSY
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 20/12/1944 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Amara Essy (né le 20 décembre 1944), est un homme politique et diplomate Ivoirien.Il a été ministre des affaires étrangères de la Côte d'Ivoire entre 1990 et 2000.


Marié et a 6 enfants

Né le 20 décembre 1944 à Bouaké (nord de la Côte d'Ivoire), ce diplomate chevronné, diplômé du Carnegie Endowment for international Peace et titulaire d'une licence et d'un DES en Droit public, commence sa carrière comme chef du service "Relations économiques" au ministère ivoirien des Affaires
étrangères en 1970. Il reste seulement un an à ce poste et se voit, dès l'année suivante (1971), nommé premier conseiller à l'ambassade de Côte d'Ivoire au Brésil (1971-1973), conseiller à la Mission permanente de Côte d'Ivoire aux Nations unies (1973-1975) et ambassadeur, Représentant permanent de la Côte d'ivoire auprès du Bureau européen des Nations unies à Genève et à l'Organisation des Nations -Unies pour le développement industriel (ONUDI) à Vienne.


Préparé par ce bain dans la haute diplomatie internationale, il se voit confié la présidence de plusieurs commissions créées dans le système des Nations unies entre 1977 et 1978.

En effet, durant cette période, il préside successivement la Commission pour la création d'un Fonds commun sur les produits de base à la CNUCED, la Commission sur le transport maritime de la
même Organisation, le Groupe de travail chargé de transformer l'ONUDI en institution spécialisée des Nations unies et le Groupe des 77 à Genève.


En 1981, il est nommé Représentant permanent de Côte d'Ivoire auprès des Nations unies à New York, cumulativement avec des fonctions d'ambassadeur plénipotentiaire et Argentine et à Cuba, avec résidence à New York.

En 1988-1989, il est désigné à la vice-présidence de la 40-ème session de l'Assemblée générale des Nations unies, poste qu'il occupera en plein quelques années plus tard, lorsqu'il présidera la 49-ème Session de cette instance.
Dans l'intervalle, il préside le Conseil de Sécurité des Nations unies (1990) au titre des pays non membres permanents, avant d'être rappelé à Abidjan où il est porté à la tête de la diplomatie ivoirienne, d'abord comme ministre des Affaires étrangères (1990-1998), puis comme ministre d'Etat, ministre des
Affaires étrangères et de la Coopération internationale (1998- 1999).

Emissaire personnel du président Félix Houphouët-Boigny sur plusieurs questions diplomatiques délicates, Amara Essy est parmi les concepteurs de la "Politique de Dialogue" prônée par le défunt président ivoirien avec les autorités de l'Afrique du Sud de l'apartheid et auprès du président de l'Autorité palestinienne, M. Yasser Arafat.
Il a en outre pris une part active et, dans beaucoup de cas, physiquement risquée, au règlement de plusieurs conflits africains dont, notamment, ceux d'Angola (où il a manqué de peu de perdre la vie quand son convoi a sauté sur une mine), du Liberia, du Tchad, de la Somalie, du Burkina Faso/Mali et de la Sierra Leone.


Discret, voire timide, selon certains de ses proches, M. Amara Essy, qui parle couramment le français, l'anglais et le portugais, connaît pratiquement sur le bout des doigts le système des Nations unies où il a mené des activités majeures entre 1974 et 1988.


Professeur honoraire au Centre d'études internationales de New England de l'Université de Bridgeport dans le Connecticut, aux Etats-Unis, Amara Essy est récipiendaire de plusieurs décorations dont, notamment, celles de Grand officier de l'Ordre national ivoirien, Grand Croix de l'Ordre national de Bolivar
(Venezuela), Grand officier de l'Ordre national de San Carlos (Colombie) et de Grand Croix de l'Ordre du Lion du Sénégal.

En 2001, il devient secrétaire général de l’Organisation de l'unité africaine (OUA). En juillet 2002, à la création de l'Union africaine, il en devient le président intérimaire de la Commission jusqu’en 2003 avec l’élection de Alpha Oumar Konaré.

Dernière mise à jour le 08/07/2008


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video