African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Ahmadou KOUROUMA

Cote D'Ivoire > Littérature : Ahmadou KOUROUMA

Ahmadou KOUROUMA
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 24/11/1927 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Ahmadou Kourouma (né le 24 novembre 1927, Décédé le 11 décembre 2003 à Lyon en France était un écrivain Ivoirien.

Ahmadou Kourouma naît en 1927, dans la petite ville de Boundiali qui est maintenant une préfecture de la Côte- d’Ivoire. Son père appartient à l’élite des colonisés: il est infirmier. Comme le rappelle l’auteur, on l’appelait «docteur» et son rang lui donnait le droit de disposer des services d’indigènes soumis aux travaux forcés. Mais l’oncle qui l’élève, s’il joue un rôle tout aussi éminent, est d’un bord opposé: c’est un maître chasseur, une figure émérite de cette confrérie qui occupe le sommet de la hiérarchie sociale traditionnelle, non seulement parce qu’elle a le pouvoir des armes mais aussi celui de la magie, acquis par sa fusion avec la nature. Etudiant contestataire à l’Ecole technique supérieure de Bamako (Mali), Ahmadou Kourouma est appelé sous les drapeaux et envoyé en Côte-d’Ivoire pour participer à la répression du mouvement naissant de libération, le Rassemblement démocratique africain. Il refuse et, mobilisé dans l’armée coloniale en Indochine, il rejoint son poste uniquement parce que Bernard Dadier, l’écrivain alors le plus célèbre du pays, l’incite à aller y acquérir une formation militaire pour se préparer à la guerre anti-coloniale qu’il croît inévitable. Il poursuit ensuite ses études en France, mais dans un domaine auxquels la plupart des enfants de l’élite africaine tournent le dos: les sciences. Et c’est en tant que technicien des assurances qu’il regagne la Côte-d’Ivoire au lendemain de son indépendance. Pas pour longtemps: il refuse de «céder à la magie du parti unique, qui voulait qu’il représente la seule forme de pouvoir pour développer le pays», est jeté quelques mois en prison et prend finalement le chemin de l’exil.

Son deuxième retour dans son pays, en 1970, sera presqu’aussi bref. Sa pièce de théâtre, "Le diseur de vérité," publiée en 1974, est jugée «révolutionnaire». Il repart donc 10 ans au Cameroun, puis au Togo jusqu’en 1993, tout en continuant son ascension professionnelle dans des entreprises privées d’assurance. A 72 ans, il estimait que «sa génération s’est d’abord trompée et a ensuite failli». Elle est venue après la naissance du concept de négritude, élaboré par Léopold Sedar Senghor, «qui avait reconnu au Nègre ses attributs d’homme, mais d’homme inachevé". Nous avons naïvement cru que seule la colonisation empêchait les Africains de devenir des hommes accomplis comme tous les hommes. Par exemple, si des Africains volaient, c’était à cause du colonialisme. Qu’il cesse, et ils se mettraient tous à la tâche. Tout le monde allait se sacrifier pour l’Afrique. Mais nous n’avions pas tenu compte de sa réalité, de sa psychologie." Les Soleils des indépendances "a été le premier ouvrage à souligner que l’Afrique avait une responsabilité dans son malheur: l’attrait de la richesse et du pouvoir avait été le plus fort. Et les intellectuels, comme les autres, n’ont voulu que s’en mettre plein les poches». Et Ahmadou Kourouma d’éclater de ce grand rire limpide qui va si bien à ce géant chaleureux: «Si je n’ai pas cédé à la tentation, c’est peut-être seulement parce que je n’en ai pas eu la possibilité!»

 Couronné par La France avec plusieurs prix litteraires, dont le prix Renaudot et Goncourt des lycéens en 2000 pour "Allah n'est pas obligé" et le prix du livre inter 1999 pour "En attendant le vote des bêtes sauvages", il était profondément marqué par le regain de violence en Côte-d'Ivoire et disait à propos de son dernier roman "Quand on refuse on dit non" lors d'une ses dernières interviews "Je voudrais que le pouvoir le lise. Cela pourrait permettre de réfléchir, de prendre du recul sur la situation, de voir les responsabilités de chacun et ce qui a conduit à tout cela. Je n’écris pas rapidement. J’espère que la situation se sera améliorée avant que le livre se soit terminé." Hélas, il décéde avant d’avoir fini ce livre et l'année 2006 prouve malheureusement que la démocratie n’est pas au bout de ses peines dans un pays encore en proie à la dictature... Il ne nous reste donc plus qu’à espérer que - comme A. Kourouma le disait à propos de l’avenir de l’Afrique - "La rationalité va peu à peu s’y imposer en même temps que la démocratie : celle-ci est encore lointaine mais arrive lentement. Elle ne résoudra pas tous les problèmes, mais nous en avons déjà l’élément constitutif : la parole.". Rêvons donc que - de là où il se trouve actuellement - A. Kourouma verra un jour une véritable démocratie de droit apporter ses bienfaits sur son beau pays de Côte d’Ivoire...


Bibliographie.


Théâtre


    * Tougnantigui ou le Diseur de vérité, censurée au bout de quelques représentations à Abidjan en 1972, reprise en 1996, puis éditée en 1998 chez Acoria

Romans

    * Les Soleils des indépendances (1968, Presses de l'université de Montréal, publié au Seuil en 1970), obtient sur manuscrit le prix 1968 de la revue québécoise Études françaises
    * Monnè, outrages et défis (1990, Seuil)
    * En attendant le vote des bêtes sauvages (1994, Seuil 1999)
    * Allah n’est pas obligé (2000, Seuil)
    * Quand on refuse on dit non (2004, Seuil)

Livres pour enfants


    * Yacouba, chasseur africain (1998, Gallimard jeunesse, coll. Folio Junior, illustrations de Claude et Denise Millet)
    * Le griot, homme de parole (2000, Édition Grandir)
    * Le chasseur, héros africain (2000, Édition Grandir)
    * Le forgeron, homme de savoir (2000, Édition Grandir)
    * Prince, suzerain actif (2000, Édition Grandir)

Dernière mise à jour le 08/07/2008


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video