African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Rose DIENG-KUNTZ

Sénégal > Arts : Rose DIENG-KUNTZ

Rose DIENG-KUNTZ
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Son parcours :

Rose Dieng-Kuntz (née en 1956, décédée en le 30 Juin 2008, ) était une scientifique d'origine Sénégalaise vivant en France. Etait la première femme africaine à être admise à l'école polytechnique en 1976.

 Elle s'est vue décerner par le Ministère de la Recherche et le groupe EADS le prix Irène Joliot-Curie 2005 distinguant ainsi une femme qui s'est affirmée par son parcours et sa contribution à la science.


Après un parcours brillant au lycée Van Vollenhoven de Dakar (Sénégal) -1er prix en mathématiques, en français et en latin au concours général sénégalais 1972, et le 2ème prix en grec, lauréate du baccalauréat section scientifique avec mention très bien et les félicitations du jury - Rose Dieng-Kuntz poursuit ses études en France où elle est la première femme du Sénégal et d'Afrique admise à l'Ecole polytechnique en 1976. Diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications, d'un DEA en informatique et titulaire d'une thèse sur la spécification du parallélisme, elle intègre l'INRIA en 1985.

Rose Dieng-Kuntz était jusquà son décès  directrice de recherche INRIA et responsable scientifique du projet ACACIA (Acquisition des connaissances pour l'assistance à la conception par interaction entre agents) à l'INRIA Sophia Antipolis depuis 1992. Elle a d'ailleurs été ainsi la deuxième femme chef de projet à l'INRIA.

« Au-delà de la personnalité exceptionnelle de Rose Dieng-Kuntz et de l'exemplarité de son parcours académique et professionnel, soulignons les qualités de visionnaire de cette scientifique qui a su s'attaquer, il y a plus de dix ans, au problème de la modélisation des connaissances et de leur acquisition. Au lendemain de l'invention du web et bien avant sa diffusion planétaire, quelle perspicacité pour entrevoir ses applications, comprendre ses limitations et déchiffrer son évolution ! C'est faire preuve non seulement d'une remarquable audace scientifique et d'une grande confiance en soi, mais aussi d'un rare esprit d'indépendance que de sortir de la voie royale de l'académisme pour se lancer seule sur le sentier difficile et risqué de l'inconnu et de la découverte », souligne Michel Cosnard, directeur de l'INRIA Sophia Antipolis.

Le projet ACACIA .

En 1995, avec l'avènement du web comme moyen privilégié de diffusion des connaissances, les travaux du projet ACACIA se sont élargis à la construction de serveurs de connaissance sur le web, et la construction de mémoires d'entreprise. La gestion des connaissances est ainsi devenue le fil conducteur de ces travaux. ACACIA a été l'un des premiers projets dans la communauté « ingénierie des connaissances » à saisir dès 1998 l'importance du web sémantique. Il a proposé une approche originale de gestion des connaissances reposant sur le web sémantique. L'ouvrage collectif d'ACACIA sur la gestion des connaissances est une référence reconnue.

« Au niveau du futur, ma vision est celle d'un web de connaissances reliant individus, organisations, pays et continents. Les travaux que nous visons pour améliorer la coopération entre entreprises et communautés via la constitution de « webs de connaissances » sont en phase avec l'objectif visé par l'Europe d'évoluer d'une « société d'information » vers une « société de connaissances », explique Rose Dieng-Kuntz.



Très impliquée dans l'animation scientifique de la communauté nationale et internationale de recherche, Rose Dieng-Kuntz a œuvré  pour transmettre sa passion à des jeunes (en particulier à des jeunes filles).


Rose Dieng est décédée fin juin 2008 des suites d'une longue maladie, à l'âge de cinquante-deux ans.

Articles

"Le monde" (Rose Dieng , un cerveau sans frontière)
Extrait : Désignée "scientifique de l'année", la lauréate du prix Irène Joliot-Curie est une Sénégalaise idéaliste et entêtée. Chercheuse à Sophia-Antipolis, elle se bat pour "capitaliser et partager des savoirs".. Elle porte un bien joli prénom, Rose Dieng. De ceux qui éclairent une vie, la font s'épanouir. La vie, c'est vrai, a souri à la gamine de Dakar, première Africaine reçue à l'X, chef de projet à l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), lauréate 2005 du prix Irène Joliot-Curie décerné par le ministère de la recherche et la Fondation EADS à « la scientifique de l'année ». Des épreuves, elle en a sans doute connu.



Vidéos


Rose Dieng-Kuntz : 1ère africaine à l'école polytechnique


Dernière mise à jour le 24/03/2011


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video