African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Jo RACTLIFFE

Afrique du Sud > Arts : Jo RACTLIFFE

Jo RACTLIFFE Jo RACTLIFFE
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Son parcours :

Jo Ractliffe née en 1961à cape Town  est une photographe Sud africaine.

La photographie de Ractliffe est profondément ancrée dans le paysage et particulièrement les lieux marqués par la mémoire de la violence et de la disparition. Ses paysages documentent ce qu’on ne remarque généralement pas, ce qui n’est pas pris en compte : un passé qui ne laisse plus de traces visibles, qui demande à être imaginé, qui est contingent au regard du spectateur. Ses images, mystérieuses, mythologiques, transcendent l’apparence immédiate du quotidien.
Artur Walther

Elle vit actuellement à Johannesburg, où elle enseigne à l’université du Witwatersrand et au Market Photo Workshop. Elle est diplômée d’un master de l’université du Cap. Ses expositions personnelles les plus récentes sont Terreno Ocupado (Terres occupées) à la Warren Siebrits Gallery, Johannesburg (2008) et As Terras do Fim do Mundo (Terres de la fin du monde) à la Michael Stevenson Gallery au Cap (2010). Elle a récemment participé aux expositions de groupe suivantes, parmi d’autres : la septième Biennale de Gwangju en Corée du Sud (2008), Snap Judgments : New Positions in Contemporary African Photography, International Centre of Photography, New York (2006) et The Unhomely : Phantom Scenes in Global Society, à la deuxième Biennale d’Art contemporain de Séville (Biacs 2), Séville (2006).

Jo Ractliffe a découvert le drame angolais au milieu des années 80 en lisant D’une guerre l’autre du grand reporter Ryszard Kapuscinski. La guerre d’hier, dont la photographe cherche les traces dans le paysage qui lui est contemporain, a ravagé le pays entre la proclamation de l’indépendance par Agostinho Neto en 1975 et la mort de Jonas Savimbi, leader de la faction rebelle de l’Unita en 2002. Trente ans de massacres qui coûtèrent la vie à environ 1,5 million de personnes. Que vient-elle voir de ce qui a disparu ? Que lui reste-t-il à prélever sur ces champs de bataille abandonnés par l’action, livrés au « rien » ? Il y a, cachés dans ce vide, un certain nombre d’indices estompés : de discrets cercles de pierre à même le sol, des abris creusés à moitié recouverts, des forêts minées, de mystérieux tracés.

“ Ces cartes sont comme une langue disparue : des endroits encore identifiés par leur nom colonial portugais, recouverts par de nombreuses annotations, les scénarii occultes de la guerre (...) Je lutte pour trouver dans la réalité ce qui est représenté sur la carte. Parfois, je ne suis même pas sûre de ce que je vois (...) je suis là, sans parole. Les signes ne se laissent pas lire.”
Jo Ractliffe

 



Dernière mise à jour le 27/09/2011


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video