African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Melchior NDADAYE

Burundi > Politique : Melchior NDADAYE



Date de naissance : 28/03/1953 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

Melchior Ndadaye (né le 28 Mars 1953 -Décédé le 21 Oct 1993), était un homme politique Burundais, et premier Président démocratiquement élu au Burundi. Il était de l'ethnie des Hutus.

Melchior Ndadaye  est né le 28 mars 1953 à Murama, commune Nyabihanga, province de Muramvya. Fils de Pie Ndadaye et de Thérèse Bandushubwebge, il était l'aîné de 10 enfants, dont 7 étaient encore en vie avant sa propre mort : 3 garçons et 4 filles. Il était marié à Laurence Nininahazwe et père de trois enfants : Guéva, Tika et Libertas. Il est mort assassiné (au cours d'un coup d'état) le 21 octobre 1993.

Melchior NDADAYE a fait ses études primaires de 1960 à 1966 à Mbogora (province de Gitega). De 1966 à 1972, il a fréquenté l'Ecole normale de Gitega qu'il a dû quitter en 1972 suite aux "événements" dramatiques qui secouaient son pays natal : le Burundi. C'est alors qu'il se réfugie au Rwanda où il  paracheve ses études secondaires au Groupe Scolaire de Butare, de 1972 à 1975. de 1975 à 1980, il  fréquente  la Faculté des Sciences de l'Education à l'Université Nationale du Rwanda, à Butare. De 1987 à 1992, alors qu'ilest en pleine activité professionnelle, Melchior Ndadaye  suit une formation bancaire à l'Institut Technique de la Banque du Conservatoire National des Arts et Métiers de France.
Ainsi, il est  détenteur de deux diplômes : une licence en Science de l'Education, et un Diplôme des Etudes supérieures de Banque.
Melchior Ndadaye a été membre fondateur du mouvement des Etudiants Progressistes Burundi au Rwanda (BAMPERE) le 3 janvier 1976 et Président de ce mouvement jusqu'en 1979. En août 1979, il  participe à la fondation du Parti des Travailleurs du Burundi (UBU). Suite au divergence de vue en ce qui concernait les stratégies à adopter pour renforcer le mouvement démocratique, Melchior Ndadaye   démissionne du parti UBU en 1983 et  retourne au Burundi le 5 septembre 1983.

Il fut l'un des principaux membres fondateurs, en 1986, du parti Sahwanya-Frodebu(Front  pour la Démocratie au BUrundi) encore clandestin. Il préside aux destinées de ce parti dès sa fondation (1986), puis continue jusqu'à son officialisation en 1991, son agrément en 1992, sa victoire électorale aux élections présidentielles et législatives des 1er et 29 juin 1993, et jusqu'au coup d'Etat sanglant du 21 octobre 1993 .
En 1988, Melchior Ndadaye  est  Premier Secrétaire de l'UTB (Union des Travailleurs du Burundi) en province Gitega. Suite à une intervention le 23 octobre 1988 lors d'une réunion convoquée par le gouverneur de Gitega, dans la foulée des troubles de Ntega et Marangara, Melchior Ndadaye est  emprisonné pour des motifs politiques, du 28 octobre au 28 décembre 1988. .
Enfin, le 18 avril 1993, un Congrès extra-ordinaire du parti Sahwanya-Frodebu désigne Melchior Ndadaye comme candidat du parti aux élections présidentielles du 1er juin 1993. Ce candidat sera soutenu par trois autres partis : le PP, le RPB et le PL. Le soir du 2 juin, lors de la proclamation des résultats officiels des élections, Melchior NDADAYE surclassait élégamment ses deux concurrents. En effet, les résultats furent surprenants, non seulement pour les upronistes et le PRP vaincus, mais même pour le vainqueur et ses alliés, tellement la réalité dépassait la fiction: Melchior Ndadaye gagne  les premières élections présidentielles de l'histoire du Burundi! Il obtint 64,79 % des suffrages, de loin plus qu'il ne fallait pour éviter l'organisation d'un second tour; le candidat de l'Uprona , Pierre Buyoya  obtint quant lui 32,47 %; le troisième candidat et représentant du PRP, Pierre-Claver Sendegeya  ne dut se contenter que de 1,44 %.
Premier président élu du Burundi, Melchior Ndadaye était de l'ethnie Hutu (« agriculteurs »), alors que le pays était dominé de longue date par la minorité Tutsi (« éleveurs »). Dépossédés de leurs pouvoirs, les Tutsi avaient gardé le contrôle de l'armée.

Melchior Ndadaye est assassiné au cours d'un coup d'État sanglant dans la nuit du 20 au 21 octobre 1993, au cours duquel Pontien Karibwami, Président de l'Assemblée Nationale, Gilles Bimazubute, Vice-Président de l'Assemblée Nationale, Juvénal Ndayikeza, Ministre de l'Administration du Territoire et du Développement communal, trouvèrent également la mort. Ce coup de force va déchaîner des violences inter-ethniques dans tout le pays, déclenchant une guerre civile, qui fera, selon les estimations, entre 50.000 (chiffre avancé par la Commission internationale d'enquête des ONG) et 100.000 (chiffre avancé par les délégués du Haut commissariat aux Réfugiés) voire 200.000 morts (chiffre avancé par certains rescapés burundais

Dernière mise à jour le 08/07/2008


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2014 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video

Waris Dirie : Combat contre l'excision

Focus
Immaculée LLIBAGIZA

Immaculée la miraculée


African Success fête aujourd'hui l'ANNIVERSAIRE de naissance de :

Gracelle BEAUVAIS

Pour soutenir l'action d'African Success, vous pouvez devenir sponsor fondateur.

Cliquez ici pour voir les Sponsors Fondateurs d'African Success, ou pour en devenir un !