African Success - Retour à la page d'accueil RSS | TWITTER | ENGLISH VERSION ENGLISH VERSION    
Présentation Annuaire des personnalités africaines Africains de coeur Africains d'ailleurs Coup de gueule Vidéos





Biographie de Ken SARO WIWA

Nigéria > Politique : Ken SARO WIWA

Ken SARO WIWA Ken SARO WIWA
Cliquez sur une photo pour l'agrandir


Date de naissance : 10/10/1941 (format : jour/mois/année)

Son parcours :

 "L’écrivain et opposant nigérian Ken Saro-Wiwa, 54 ans, a été pendu vendredi à Port-Harcourt ainsi que ses huit compagnons du MOSOP, Mouvement pour la Survie du Peuple Ogoni ».
C’est par ces mots que la dépêche 101945 de l’Agence France Presse annonçait la mort de Ken
Saro-Wiwa, le 10 novembre 1995.


Ken Saro Wiwa

Kenule Beeson Saro Wiwa est né le 10 Octobre1941 et décédé le 10 Novembre 1995. Il était un leader politique Nigérian,un farouche militant écologiste , partisan de la non-violence et fondateur du Mosop (mouvement pour la libération du peuple Ogoni.)


Kenule Beeson Saro-Wiwa, auteur, producteur nigérian, écologiste, et leader politique du peuple Ogoni, une minorité ethnique occupant la région nigériane riche en pétrole, est né le 10 octobre 1941 à Bori, sur la côte méridionale du Nigéria. Il faisait partie d'une grande famille et son père était fortement impliqué dans la communauté. Il a été instruit à l'université d'Ibadan et au Collège du Governement, à Umuahia, où il a enseigné plus tard. Dans le milieu des années soixante, il est devenu un aide gradué à l'université du Nigéria, et puis conférencier auxilliaire à l'université de Lagos.

En 1968, durant la guerre civile nigériane, il est nommé administrateur du port pétrolier de Bonny et plus tard il devient le ministre de l'état de Rivers. Il a également occupé des postes comme commissaire pour le Ministère des travaux publics, terrains et transports, au Ministère de l'éducation et de l'information, et au Ministère des affaires intérieures.

Après avoir été démis de ses fonctions en 1973, il se  concentre  sur l'écriture et en 1983 il  publie son premier roman. En 1987, il publie  "On a Darkling Plain (1987)", un livre qui traite de la guerre civile du Biafra. Il  écrit aussi  les textes pour une comédie populaire à la télévision appelé "Basi et Co". La série la plus regardée de toute l'afrique,de 1985 à 1990. Son oeuvre le plus respecté était sans doutes "Sozaboy: A Novel in Rotten English". (racontant l'histoire d'un garçon recruté par l'armée pendant la guerre civile du Nigéria (1967 à 1970). "Sozaboy" est un roman qui ressemble à son auteur tant il témoigne des mêmes engagements. Il laisse une oeuvre qui mêle témoignage et fiction ,un roman qui plonge dans les entrailles des horreurs de la guerre, celle des humbles,des faibles et des oubliés de la vie.Dans le désordre maîtrisé et revendiqué d'une langue "pourrie", Sozaboy inaugurait ainsi l'entrée en littérature de la longue colonne blessée des enfants -soldats.

 il était également un militant politique écologiste qui défendait avec force la minorité dont il était issu. Appartenant à la communauté ogoni (un demi-million de personnes dans l’état enclavé de Rivers au sud-est du Nigeria) qui pour son malheur recèle sur ses terres des réserves pétrolières, la principale richesse du pays, Ken Saro-Wiwa revendiquait de façon pacifiste pour son peuple, «une autonomie politique, une juste part des richesses pétrolières et le droit de contrôler son environnement écologique dévasté par les compagnies pétrolières internationales, notamment le groupe  Shell, après plus de trente cinq années d’exploitation ». Et il tenait Shell pour responsable de la majorité de la destruction écologique de son pays, en même temps, il était un farouche critique du gouvernement Nigérian, les accusant de génocide.

C'est dans cette optique qu'en  1991,il  fonde le mouvement pour la survie du peuple Ogoni (MOSOP) et  commence une campagne internationale contre les dommages environnementaux causés par l'exploitation du pétrole par des multi-nationales.
En dépit d'une campagne gouvernementale contre le peuple Ogoni, Ken Saro-Wiwa a toujours préconisé des démonstrations paisibles et non-violentes. Cependant, le 21 juin 1993, il est  arrêté pour son rôle dans l'organistaion de démonstrations le jour des élections nationales. Il passa plus de 4 semaines en prison. Ken Saro-Wiwa est par la suite libéré à cause d'intenses pressions internationales. Il  écrit un livre au sujet de sa période en détention, "Un mois et un jour", où il décrit en détails les conditions dans lesquelles il a vécu. En 1994 il  reçut le prix "International Right Livelihood"-le Prix Nobel alternatif pour son travail pour le peuple Ogoni.

En mai 1994, Ken Saro-Wiwa, et huit autres personnes, furent arrêtées de nouveau, cette fois-ci pour les meutres de quatre aînés Ogoni, qui étaient soupçonnés de collaborer avec les autorités militaires. A la suite d'un simulacre de procès  le 2 novembre 1999, Ken Saro-Wiwa et ses co-défendants ont été trouvés coupables et condamnés à mort. En dépit d'une campagne publicitaire internationale, les exécutions ont été effectuées à Port-Harcourt au Nigéria le 10 novembre 1995 par les autorités militaires. En raison des exécutions, le Nigéria a été suspendu du Commonwealth et condamné par les Nations-Unies après un vote de l'Assemblée générale.

Juin 2009: une petite victoire.

La compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell, accusée de complicité dans l'élimination de l'écrivain nigérian en 1995, a accepté de payer 15,5 millions de dollars pour régler le litige devant la justice américaine, ont déclaré lundi les plaignants dans un communiqué.

Shell est accusé de complicité avec le régime militaire du président Sani Abacha, au pouvoir au Nigeria en 1995, dans la pendaison de l'écrivain et militant écologiste Ken Saro-Wiwa au terme d'une parodie de procès.

Les plaignants étaient représentés par des avocats américains des droits de l'homme du Centre pour les droits constitutionnels.

La compagnie pétrolière rejetait jusqu'ici toutes les accusations, mais l'accord  lui évite l'embarras d'un procès.
La plainte avait  été déposée par un groupe de victimes de l'ancien gouvernement nigérian, notamment le fils de Saro-Wiwa, sur la base d'une loi remontant à 1789 qui exige des sociétés ayant une présence substantielle aux Etats-Unis qu'elles respectent les lois américaines partout dans le monde.

Bien encadrés, structurés, combatifs, les militants du MOSOP avaient réussi à porter au premier plan de l'actualité deux des questions les plus sensibles de la politique nigériane: l'autonomie des minorités, dont la fédération nigeriane est une mosaïque volatile et le partage équitable des richesses pétrolières du pays, cinquième producteur de l'OPEP. La dimension écologique de leur combat contre les compagnies pétrolières, la Shell notamment, qu'ils ont accusé d'avoir détruit l'écosysteme de leur région par l'exploitation sauvage de leurs concessions, aura également beaucoup fait pour leur notoriété. Pour des organisations écologiques internationales comme Greenpeace, Ken Saro-Wiwa, premier martyr de la cause écologique, est devenu depuis un porte-drapeau . Ses compagnons et lui sont devenus un symbole.

« L’exploration pétrolière a transformé le pays ogoni en immense terrain vague. Les terres, les rivières et les ruisseaux sont en permanence entièrement pollués ; l’atmosphère est empoisonnée, chargée de vapeurs d’hydrocarbures, de méthane, d’oxydes de carbone et de suies rejetés par les torchères qui, depuis trente-trois ans, brûlent des gaz vingt-quatre heures sur vingt-quatre tout près des zones d’habitation. Le territoire ogoni a été dévasté par des pluies acides et des épanchements ou des jaillissements d’hydrocarbures. Le réseau d’oléoducs à haute pression qui quadrille les terres cultivées et les villages ogoni constitue une dangereuse menace. »

Ken Saro-Wiwa, s’adressant à l’Organisation des peuples et nations non représentés à Genève, en 1992.
 

Sa biographie "In the Shadow of a Saint: A Son's Journey to Understand His Father's Legacy", a été écrit  par son fils Ken Wiwa qui est journaliste.

 




Son site Internet : http://www.remembersarowiwa.com/

Vidéos


Ken saro Wiwa: grand homme


Dernière mise à jour le 28/12/2015


Mettre cette biographie à jour












Nom :
Recherche avancée



Art Business Finance Littérature Luxe Media Musique Politique Professionnels Science Social Sport
African Success © African Success 2007/2016 - informations légales - plan du site - nous contacter RSS African Success on Twitter
Le Club
Connexion :



Mot de passe oubliéS'inscrire au Club
Nouvelles biographies de personnalités africainesRSS

This slideshow requires Adobe Flash Player 9.0 (or higher). JavaScript must be enabled.

Video